Publicité

11 juin 2020 - 17:20 | Mis à jour : 17:29

Distribution en juin

Laval fait un don de trousses d’activités et d’articles pour 5 275 jeunes

Par Salle des nouvelles

La Ville remettra 5 000 trousses de jouets à des jeunes issus de milieux défavorisés ainsi que des articles de divertissement à près de 275 adolescents du Centre jeunesse de Laval.

Le projet, réalisé grâce à l’investissement de 160 000 $ du Fonds Place-du-Souvenir et aux initiatives soutenues par le volet Municipalité amie des enfants (une accréditation reçue en 2014), s’inscrit dans la vision de la Ville Laval de favoriser le développement global des enfants.

« En cette période sans précédent, nous avons particulièrement à cœur le bien-être des familles, des enfants et des adolescents de Laval, souligne le maire de Laval, Marc Demers. Chaque jour, nous redoublons d’efforts, en collaboration avec nos partenaires, pour pallier les difficultés engendrées par la pandémie. Nous espérons que ces trousses et ce matériel allégeront le quotidien de tous ces jeunes, mais qu’ils permettront aussi aux parents de bénéficier d’un peu de répit ».

Pour les jeunes de 6 à 12 ans
 
Les 5 000 trousses de jouets remises aux enfants de 6 à 12 ans sont composées d’un ballon, d’une corde à sauter, d’une loupe, de craies pour l’extérieur, d’un cahier à coloriage, de crayons de cire et de 12 fiches d’activités élaborées en partenariat avec Les clubs 4-H du Québec et le Groupe Promo-Santé Laval.

Ces trousses seront distribuées à des organismes communautaires en juin. Le matériel dédié aux adolescents du Centre jeunesse de Laval comprend une table de babyfoot et une de tennis sur table, des liseuses électroniques, des jeux de construction, des lecteurs MP3 et des écouteurs.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.