Publicité

19 août 2020 - 13:00

Banque de dépannage alimentaire

Jeunes Youth Laval prête main forte aux organismes lavallois

Par Salle des nouvelles

La pandémie a généré de nombreux besoins auxquels les organismes lavallois doivent faire face. En effet, ressources de première ligne, les organismes locaux répondent toujours présents lors des situations exceptionnelles. Ils ont été nombreux à intensifier leurs services pour les Lavallois qui en ont le plus besoin.

Jeunes Youth Laval (JYL), dont la mission est de redonner à la communauté lavalloise, s’est joint à leurs efforts en mettant la main à la pâte. C’est par le biais d’initiatives comme la collecte de denrées, la distribution de livres ou encore la participation à des activités communautaires, que JYL redonne à la communauté lavalloise tout au
long de l’année.

Cette nouvelle initiative est mise en place pour soutenir les résidents du secteur de Saint-François, le dépannage alimentaire du centre communautaire Petit Espoir est une initiative qui a pour but de venir en aide aux familles de l’Est de Laval. JYL était de la partie lors de ce nouveau service offert par le centre communautaire Petit Espoir.

L‘aide apportée par les jeunes a permis de soutenir les efforts de l’organisme et de venir en aide à 29 familles de l’Est de Laval. En redonnant à leur communauté, les jeunes de JYL mettent de l’avant une solidarité intergénérationnelle et démontrent ainsi qu’il n’est jamais trop tôt pour faire une réelle différence.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.