Publicité

19 avril 2021 - 11:00

Pour neuf étudiants

La Fondation du Collège Montmorency remet 4 500 $ en bourses pour l'Alternance travail-études

Par Salle des nouvelles

La Fondation du Collège Montmorency a annoncé jeudi avoir remis 4 500 $ en bourses d’études à neuf étudiants méritants pour souligner leur excellence dans leur milieu de stage et dans leur parcours scolaire en Alternance travail-études (ATE).

La conciliation travail-études comporte son lot de défis, c’est pourquoi la Fondation tient à souligner les efforts de tous les étudiants s’étant démarqués tant par leur savoir-faire que par leur savoir-être dans le cadre de ce programme.

Voici les neuf boursiers ATE de 2021:

  • Félix Bélanger-Tremblay — Technologie de l'estimation et de l'évaluation en bâtiment
  • Zach Benoit — Technologie du génie civil
  • Justin Chabot-Normand — Technologie du génie civil
  • Laurent Lord Brisebois — Techniques de l'informatique
  • Maxime Pimparé — Gestion de commerces
  • Louis Raymond — Technologie de l'électronique
  • Alexane Roberge — Technologie de l'architecture
  • Christian Sébastien Charles — Technologie du génie civil
  • Mouhamed Touré — Techniques de l'informatique

La Fondation du Collège Montmorency tient à remercier tous ses donateurs qui permettent la réalisation de ce programme de bourses.

La Fondation du Collège Montmorency met en œuvre des programmes et appuie des projets qui encouragent la persévérance et l’excellence afin que les étudiants en ressortent grandis, engagés et ouverts. Depuis ses débuts en 1985, la Fondation du Collège Montmorency a attribué plus de 6 000 000 $ à ses programmes de bienfaisance, à ses fonds réservés et au Collège.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.