Publicité

9 mai 2021 - 12:00

Les vacances estivales arrivent à grands pas

Les Partenaires pour la réussite éducative dans les Laurentides veilleront à ralentir la glissade de l’été

Par Catherine Deveault

Les Partenaires pour la réussite éducative dans les Laurentides (PREL) sont reconnaissants de l’annonce gouvernementale du financement de 8.8 millions de dollars qui sera octroyé par le gouvernement pour les deux prochaines années afin de soutenir et d’accompagner la réussite éducative de la jeunesse en période estivale. Ce financement contribuera ainsi à contrer ce que l’on nomme la « glissade de l’été ».  

En effet, les vacances d’été peuvent créer un « vide d’apprentissage », que les chercheurs appellent la « glissade de  l’été ». Ce phénomène désigne plus spécifiquement les conséquences que peut avoir la pause estivale sur les acquis scolaires de certains élèves du primaire et du secondaire. Le recul des habiletés pendant les vacances équivaudrait selon certains spécialistes à deux mois d’enseignement.

« En reconnaissant que la glissade estivale est un phénomène connu, documenté et préoccupant, il nous parait plus que jamais primordial de soutenir les milieux à collaborer pour offrir durant la pause estivale, des services permettant de maintenir les compétences en littératie et numératie »,  énonce Annie Grand-Mourcel, directrice générale du PREL. 

Après une année scolaire perturbée par les restrictions sanitaires, cette annonce va permettre de bonifier des actions déjà existantes et de déployer des initiatives nouvelles durant la période estivale et qui s’inscriront dans une  perspective à long terme afin de :  

1. Favoriser le maintien des acquis des élèves ;  

2. Réduire les inégalités ;  

3. Venir en aide aux jeunes ayant subi les plus lourdes conséquences de la pandémie. Pour la période estivales 2021, le PREL veut répondre à trois grands axes :  

1. Favoriser la lecture dans les camps de jour ; 

2. Soutenir financièrement les initiatives locales concertées existantes ou nouvelles ; 

3. Soutenir et accompagner le développement des camps de type pédagogiques.

Proposition de financement

Le Réseau québécois pour la réussite éducative (RQRE), dont font partie Les Partenaires pour la réussite éducative dans les Laurentides (PREL) a déposé au ministère de l’Éducation une proposition de financement, afin de coordonner les actions nécessaires à la mise en place de conditions favorables et d’initiatives permettant aux jeunes de bénéficier d’un soutien et d’un accompagnement pour favoriser leur réussite éducative et leur persévérance scolaire et sociale en période estivale.

En effet, le manque d’exercice, de pratique et de stimulation a effacé de leur mémoire l’empreinte des notions fraîchement apprises. « Le PREL est heureux de contribuer et de s'engager au sein de la communauté pour soutenir les jeunes dans leur réussite », affirment Sébastien Tardif, président du PREL et directeur général du Centre de service scolaire des Laurentides.  

Une avenue gagnante dans les Laurentides 

Pour beaucoup d’enfants, l’été est synonyme de vacances, de jeu, de repos et de journées passées camp de jour. Pourquoi ne pas y intégrer la lecture comme une activité estivale amusante comme les autres? Lire au camp de jour augmente l’intérêt et la motivation des enfants envers l’apprentissage grâce entre autres, à des animateurs de camps qui sont en quelque sorte des modèles pour les enfants. 

Le projet « Une page à la fois » existe depuis plusieurs années dans la région de la MRC Antoine-Labelle, grâce à l’initiative de l’organisme La Griffe d’Alpha. Le projet-pilote qui sera réalisé à l’été 2021 visera à régionaliser un des volets du projet à travers près de 15 municipalités de tout le territoire des Laurentides, en partenariat avec le PREL et Loisirs Laurentides. Une bonification des trousses thématiques, du matériel et de la formation au personnel de camp est prévue, ainsi que l’encouragement auprès des municipalités à développer des collaborations entre les camps et les bibliothèques municipales. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.