Publicité

6 juillet 2021 - 17:00

Plusieurs interventions du RLPRE

Prévenir le recul des apprentissages durant l’été 

Par Catherine Deveault

Avec le soutien du ministère de l’Éducation aux instances régionales de concertation permettant de soutenir et d’accompagner la réussite éducative de la jeunesse en période estivale, le Regroupement lavallois pour la réussite éducative (RLPRE) a déployé plusieurs interventions depuis le mois d’avril.

La mise sur pied d’un réseau  d’échange et d’entraide entre partenaires de divers milieux, transfert de connaissance, accompagnement au  développement de projets et soutien financier. Plusieurs acteurs de la région ont démontré le désir de freiner le phénomène de la glissade de l’été par l’ajout d’activités stimulantes et enrichissantes à leur planification estivale.  

La glissade de l’été est le recul des apprentissages scolaires qui a lieu durant le congé estival. Cette perte des acquis peut  être occasionnée par tout type d’interruption scolaire (fermeture d’école, relâche scolaire, etc.), mais elle est plus prononcée chez les enfants et les jeunes qui sont socio-économiquement défavorisés, qui sont allophones et/ou qui ont  des difficultés d’apprentissage. L’accès aux livres, aux ressources éducatives et aux activités d’enrichissement personnel, social et culturel contribuent à freiner cette perte et à diminuer ces inégalités scolaires.  

« Depuis le début de la pandémie, nos écoles et nos classes ont été fermées pendant plusieurs semaines et, dans certains cas, à plusieurs reprises. Les efforts pour contrer la glissade de l’été sont encore plus nécessaires cette année et le RLPRE a convié et soutenu les partenaires de la région à accroître l’offre d’activités ludiques et pédagogiques. En  donnant aux jeunes, surtout aux élèves les plus à risque, l’occasion d’avoir accès à des activités à la fois stimulantes et  amusantes pendant les vacances d’été, on contribuera à prévenir les reculs générés par les interruptions scolaires et à donner à chacun une meilleure chance de réussir. » ajoute Johanne Mc Millan, directrice du RLPRE.  

Parmi l’éventail d’activités estivales, dix projets lavallois financés par le RLPRE verront le jour dans l’objectif d’aider les  jeunes à maintenir leurs acquis par des activités ludiques qui favorisent la découverte et l’apprentissage, tout en  intégrant la lecture et des notions mathématiques de manière amusante. Ces projets recevront un montant global de  153 623 $ pour la réalisation de leurs activités. 

Continuer à apprendre le français pendant les vacances 

Dans l’objectif d’offrir à des familles immigrantes et de milieux défavorisés un camp amusant où des enfants allophones et/ou vulnérables peuvent continuer à apprendre le français et à vivre des expériences enrichissantes pendant l’été, le Centre de services scolaire de Laval, deux organismes à vocation familiale, soit la Maison des enfants le Dauphin et la Parentèle, et le RLPRE ont mis sur pied le projet « Camp Boomerang ».

Du 19 juillet au 13 août, jusqu’à 45 enfants âgés de 6 à 11 ans pourront être accueillis sur les deux sites du camp, situés dans les secteurs de Chomedey et de Pont-Viau / Laval-des-Rapides. Pour être admissibles, les enfants devront être référés par leur école ou un organisme  communautaire. Dans le souci de rendre le camp accessible aux familles moins nanties, un montant symbolique de seulement 20 $ est demandé par semaine. Par ailleurs, les animateurs des camps seront recrutés dans les écoles secondaires et les classes d’accueil de la région, offrant ainsi une opportunité profitable à quelques adolescents lavallois.

La littératie pour atténuer la perte des acquis estivale 

Dans le but de rendre la lecture accessible aux jeunes lavallois et de multiplier les occasions de découvrir les nombreux plaisirs de lire, le RLPRE travaille de concert avec la Ville de Laval, les bibliothèques municipales, Lis avec moi et la Maison des enfants le Dauphin pour intégrer des activités ludiques de lecture aux camps de jour estivaux et dans les  organismes communautaires. 

La formation et les capsules d’information « Lire, ça se vit au camp! » ont été produites pour sensibiliser les chefs de camps et tout autre intervenant jeunesse à l’importance de la lecture dans la réussite éducative des jeunes et pour les outiller à organiser des animations amusantes en lien avec la lecture et les pratiques de l’écrit.

Aussi, des trousses spéciales Lit de camp (conçues par le Conseil régional de prévention de l’abandon scolaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean) incluant des activités clé en main, ainsi qu’une sélection de livres pour les différents groupes d’âges, seront distribuées dans chacun des camps de jour municipaux de Laval et dans divers organismes dédiés aux familles de la région.  

En soutien à l’intégration d’animation en lecture tout au long de l’été, les médiateurs culturels de Lis avec moi assureront un accompagnement dans les camps de la Ville et ceux des organismes communautaires en plus d’offrir une trentaine d’animations supplémentaires aux organismes lavallois intéressés. 

Du financement pour soutenir la réussite éducative des jeunes durant l’été 

En mai 2021, le ministère de l’Éducation a annoncé l’octroi d’un financement sur deux ans aux dix-sept instances régionales de concertation, dont le RLPRE, pour le soutien de la réussite éducative pendant la période estivale.Après  une année marquée par les bouleversements de la pandémie, les sommes octroyées permettront de mettre en œuvre  ou de bonifier des projets qui favorisent le maintien des acquis et qui interviennent auprès des élèves les plus  vulnérables dans le but de réduire les inégalités en matière de réussite éducative. 

« Nous sommes fiers de pouvoir compter sur la confiance du gouvernement à l’égard de la réussite des jeunes. Le contexte de la pandémie a fragilisé la réussite de plusieurs jeunes et il est important d’agir, surtout auprès des élèves les  plus à risque, pour prévenir les conséquences à long terme sur leur cheminement scolaire. Le RLPRE accompagne ses organismes partenaires pour, d’une part, soutenir le développement d’initiatives estivales stimulantes pour tous les  jeunes, dont les élèves les plus vulnérables, et d’autre part, pour favoriser la collaboration des différents milieux autour  des enjeux de la glissade de l’été et de la réussite éducative. Qu’il s’agisse d’activités de préparation pour la maternelle,  d’animations littéraires ou de la découverte de métiers pour les adolescents, il y a beaucoup d’efforts et d’énergie consacrés à enrichir l’été des jeunes lavallois pour leur offrir un départ plus solide à la prochaine rentrée scolaire. »  ajoute Julie Lavigne, présidente du RLPRE et directrice générale adjointe au Centre de services scolaire de Laval.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.