Publicité

17 août 2021 - 15:00

Encourager la réussite éducative

Une subvention de 203 749 $ en soutien aux jeunes pour la rentrée scolaire

Par Catherine Deveault

La Ville de Laval renouvelle son entente de partenariat en matière de soutien à la rentrée scolaire 2018-2020 pour une durée de 3 ans en accordant des subventions totalisant 203 749 $ au Centre de bénévolat et Moisson Laval, à la Société de Saint-Vincent de Paul de Montréal et au Centre communautaire Hochelaga. 

Elle souhaite ainsi encourager la réussite éducative et la persévérance scolaire des jeunes lavallois issus de milieux défavorisés. Par l’entremise du Fonds Place-du-Souvenir, l’aide financière vise en effet à permettre aux trois organismes d’accroître leur soutien à cette clientèle en distribuant des sacs à dos, des boîtes à lunch, des vêtements d’hiver et d’autres fournitures scolaires essentielles.

« La qualité de vie joue un rôle crucial dans le développement de nos jeunes. Le renouvellement de l’entente de partenariat entre la Ville et ces organismes œuvrant auprès de familles en situation de vulnérabilité permettra de rejoindre environ 6 000 élèves du primaire et du secondaire qui pourront réaliser leurs objectifs scolaires. Pour les familles les plus atteintes par la pandémie, il s’agit là d’un véritable coup de pouce. »

— Sandra Desmeules, membre du comité exécutif et conseillère municipale de Concorde–Bois-de-Boulogne

 

L’atteinte des résultats a conduit le comité consultatif du Fonds Place-du-Souvenir à recommander le renouvellement de l’entente initiale pour les rentrées scolaires des trois prochaines années. Ainsi, la Ville offrira au Centre de bénévolat et Moisson Laval, à la Société de Saint-Vincent de Paul de Montréal et au Centre communautaire Hochelaga des subventions respectives de 117 150 $, 22 330 $ et 64 269 $.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.