Publicité

13 octobre 2021 - 13:00

Animé par le sommelier Patrick Blondin

La Petite évasion gourmande amasse 49 000 $ pour la Fondation du Collège Montmorency

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

La 1re édition de la Petite évasion gourmande, évènement-bénéfice au profit de la Fondation du Collège Montmorency présentée par Desjardins, a eu lieu le jeudi 30 septembre et a permis d'amasser 49 000 $.

C’est lors d’un vin et fromages animé par le sommelier Patrick Blondin, que les participants ont pu découvrir les différents produits qui se cachaient dans leur coffret. Une véritable évasion gourmande, qui a permis aux 250 participants d’en apprendre davantage sur ces produits québécois.

« Un sincère merci à tous les participants et partenaires qui étaient présents. Bien que virtuel, l’enthousiasme engendré autour de l’évènement nous rend très fiers. Encore une fois, cela nous démontre l’importance de soutenir l’éducation plus que jamais pour la formation de notre relève », a indiqué Marie-Eve Gervais, directrice générale de la Fondation du Collège Montmorency.

« En plus de se distinguer par la qualité de son enseignement et de son milieu, le Collège se démarque par son constant souci d’évoluer en symbiose avec la jeunesse pour qu’elle ressorte de son passage en étant grandie, engagée et ouverte.  C’est tout à l’honneur de cet établissement! », d'ajouter Sylvain Courcelles, directeur général de la Caisse Desjardins des Grands boulevards de Laval.

Tous les fonds amassés lors de la soirée serviront à enrichir l’expérience des étudiants du Collège Montmorency, à travers les différents programmes d’appui de la Fondation.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.