Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 juin 2018 - 12:05

Accueil favorable du plan de décongestion de la Coalition Avenir Québec

Par Salle des nouvelles

Le regroupement des mairesses et maires de Laval – Basses-Laurentides, souhaite réagir au plan de décongestion de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour la grande région de Montréal.:

« J’accueille avec enthousiasme les propositions de la CAQ en matière de transport. À l’instar des solutions proposées par le Regroupement des 19 mairesses et maires de Laval et des Basses-Laurentides lors du forum sur la mobilité et le transport collectif, on y retrouve l’implantation de voies réservées, l’ajout de stations vers Laval au Réseau express métropolitain de même que les prolongements de certaines autoroutes avec des voies réservées au transport collectif », a soutenu le maire de Laval, Marc Demers.

« On constate à la lecture de ce plan que la CAQ partage la volonté de notre regroupement de déployer un réseau intégré ou les investissements seront partagés entre le transport collectif et routier. On sent que cette formation politique veut passer rapidement à l’action pour désengorger les routes et améliorer la qualité de vie des citoyens, en augmentant notamment les mesures de mitigation dans le secteur où le REM sera construit. La seule pièce manquante concerne la mise sur pied d’un bureau de projet financé par l’État pour poursuivre le travail, notamment pour établir les priorités et chiffrer les divers projets. Je veux également souligner l’esprit de collaboration et d’écoute qui émane de ce document. Visiblement, nos demandes ont été entendues par l’un des partis prétendant au pouvoir à Québec », a soutenu le préfet de la MRC de Thérèse-De Blainville et maire la Ville de Blainville, Richard Perreault.

« Au nom de tous mes collègues, j’accueille aussi favorablement l’engagement de la CAQ de revoir la politique de financement de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) afin qu’elle assure une équité entre les territoires desservis. Nous avons manifesté à plusieurs reprises que la politique actuelle défavorisait franchement les banlieues et qu’il était impératif de la revoir », a ajouté le maire Marc Demers.

« Je salue la proposition de rendre conditionnelle l’aide gouvernementale aux sociétés de transport qui auront une politique de qualité de service comme celle de la Société de transport de Laval (STL). Nous sommes particulièrement fiers des avancées de la STL et nous la soutenons sans réserve dans ses projets innovants », a conclu le maire de Laval.

Pour consulter les études, les sondages et le consensus des élus présentés lors du Forum sur la mobilité et le transport collectif : www.reseausolution.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.