Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
25 juin 2018 - 09:18

Jean Habel aspire à un nouveau mandat

C’est entouré de plusieurs militants et sympathisants que Jean Habel a été investi comme candidat officiel du Parti libéral du Québec (PLQ) dans la circonscription de Sainte-Rose aux prochaines élections générales de 2018.

« Il y a plus de quatre ans, les citoyens de Sainte-Rose m’ont fait confiance en élisant le plus jeune député de l’Assemblée nationale. J’ai été rigoureux dans mes dossiers et à l’écoute des besoins et des revendications de mes concitoyens. J’éprouve beaucoup de fierté à faire mon bilan et à constater que mes engagements ont été respectés et réalisés, et ce, dans l’intérêt des Lavallois », a déclaré le candidat libéral pour les élections générales de 2018, Jean Habel.

Rappelons que le gouvernement libéral a rétabli l’équilibre des finances publiques pour nous donner les moyens d’investir davantage dans nos priorités. Depuis mai 2014, plus de 229 500 emplois ont été créés au Québec ; le taux de chômage n’a jamais été aussi bas qu’il l’est depuis plusieurs mois ; plus de 1 000 000 de Québécois ont trouvé un médecin de famille ; il y a eu une baisse des impôts, ainsi que des investissements majeurs en santé et en éducation, notamment.

« Je suis des plus satisfaits des réalisations de notre gouvernement. Je suis prêt pour une deuxième victoire en octobre, au sein d’une équipe solide et dédiée, ayant à cœur les intérêts de la population québécoise. Une belle occasion de poursuivre ce qui a été entamé dans un premier mandat », a conclu M. Habel.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.