Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 juillet 2018 - 15:33 | Mis à jour : 16:07

Nomination d’une directrice générale par intérim à Laval

Des suites de l’annonce du départ du directeur général de la Ville, M. Serge Lamontagne, le comité exécutif informe la population qu’il a nommé Mme Carole Imbeault directrice générale par intérim.

Agissant à titre de directrice générale adjointe-administration depuis le 7 juillet 2014, cette gestionnaire chevronnée de la fonction publique provinciale a occupé plusieurs postes d'influence, notamment à la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), à la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) et à l'Agence du revenu du Québec, où elle était vice-présidente et directrice générale à la Direction des entreprises.

« Mme Imbeault a toute la confiance des membres du comité exécutif pour exercer ses nouvelles fonctions, en sus de sa fonction actuelle de directrice générale adjointe – administration. Compétente et dévouée, son approche axée sur le service aux citoyens jumelée à la nécessaire continuité dans l’administration de la Ville fait d’elle la meilleure des candidates pour assurer l’intérim », a soutenu le maire, Marc Demers.

Processus de nomination d’un(e) nouveau/nouvelle directeur (trice) générale(e)

Le processus de nomination pour assurer la direction générale est en marche. Une rencontre est d’ailleurs prévue cette semaine avec l’ensemble des élus pour dresser le profil des compétences souhaité pour ce poste névralgique au sein de la fonction publique lavalloise.

Rappelons le comité exécutif, présidé par le maire Marc Demers et composé du vice-président Stéphane Boyer (Duvernay–Pont-Viau) et des conseillers Sandra Desmeules (Concorde—Bois-de-Boulogne), Ray Khalil (Sainte-Dorothée) et Virginie Dufour (Sainte-Rose) se réunit chaque semaine pour prendre des décisions sur des sujets variés.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.