Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 août 2018 - 15:00

Visite de Gaétan Barrette à Laval

Aucune écoute selon l'APTS-Laval

Le 2 août dernier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, était de passage à Laval afin de dresser un bilan de son mandat. Le personnel professionnel et technique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval (CISSSL) était sur place pour l’entendre et lui poser des questions.

« Les membres de l’APTS-Laval subissent de plein fouet les contrecoups des réorganisations du ministre, indique la représentante nationale de l’APTS à Laval, Véronic Lapalme. Alors quand M. Barrette dresse un bilan rose bonbon de son mandat, comme ce fut le cas lors de cette visite, nous devons remettre les pendules à l’heure. C’est ce que nous avons fait pendant la période de questions. »

À cette occasion, nous avons interpellé le ministre en fin de mandat sur l’état de détresse psychologique de nos membres. « Dans un sondage récent, 58% des personnes professionnelles et techniciennes se disent en détresse très élevée depuis la réforme Barrette, ajoute Véronic Lapalme. C’est près de 6 membres sur 10. Malgré ce taux alarmant, le ministre se contente de dire que son orientation, c’est de ne pas chronométrer tout le monde dans l’exercice de leur travail. Pour l’équipe locale APTS-Laval, cette réponse est insatisfaisante. Entend-il notre détresse ? Saitil que les taux d’assurance salaire sont en forte hausse dans plusieurs secteurs ? Le ministre est totalement déconnecté de notre réalité. M. Barrette aurait tout à gagner à nous écouter. »

L’équipe locale déplore également le silence du ministre sur la prévention et les services sociaux. « Ces deux sujets, pourtant fondamentaux, n’ont pas du tout été abordés, alors que 60% de nos membres du CISSSL sont des intervenantes psychosociales ! se désole Josée Blanchard, la présidente locale APTS. Ce mutisme en dit long sur la vision exclusivement axée sur les médecins du ministre, qui fait passer la guérison avant la prévention, alors que les deux vont de pair. Sans intervenantes psychosociales, qui agissent entre autres sur les déterminants de la santé, le réseauserait dans un état encore plus désastreux. Il est temps pour M. Barrette de le reconnaître. »

En conclusion de sa présentation, M. Barrette a dit souhaiter un deuxième mandat pour « consolider » sa réforme. « Souhaitons-nous vraiment qu’il demeure en poste, après tous les dégâts qu’il a causés ?», conclut la représentante nationale.

À propos de l’APTS

Avec 55 000 membres, l’APTS est un syndicat indispensable du réseau public de la santé et des services sociaux. Il représente plus d’une centaine de titres d’emploi distincts parmi le personnel professionnel et technique dans les domaines du diagnostic, de la réadaptation, de la nutrition, de l’intervention psychosociale, du soutien clinique et de la prévention. Dans la région, elle il regroupe 2 500 personnes salariées.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.