Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 septembre 2018 - 09:00

Ouverture officielle du local électoral de Vimont

Le 26 août dernier,  Sylvie Moreau, candidate du Parti Québécois de Vimont, ainsi que sa valeureuse équipe de précieux bénévoles, ont procédé à l’ouverture officielle du local électoral de Vimont. ( Sis au 4707, boul. des Laurentides, bureau 101, face à la bibliothèque Laure-Conan).

À cette occasion, les personnes présentes ont eu le plaisir d’entendre et de discuter avec Jean-François Payette, Docteur de l’université de Lyon, sommité reconnue et récipiendaire de nombreux prix en relations internationales du Québec, qui a traité des effets néfastes du flou constitutionnel sur les relations étrangères du Québec.  

Sylvie a écouté les citoyens, a répondu à leurs questions et a pris le temps de parler avec chacun et chacune, en plus de résumer ses actions et projets pour le quartier Vimont, spécifiquement sur les solutions qu’elle propose dans les domaines de la santé, de l’environnement, de l’agriculture et des PME, enjeux importants non seulement pour les résidents du quartier, mais aussi pour la grande région de Laval. 

Le bureau électoral est donc maintenant ouvert à tous. Les citoyens pourront s’y rendre pour y faire quelques heures de bénévolat, devenir membre ou s’informer sur le scrutin à venir, y rencontrer Sylvie ou son équipe qui se feront un plaisir de répondre à toute préoccupation et informations concernant le quartier.

Suivez Sylvie Moreau sur Facebook: Sylvie Moreau - candidate du Parti Québécois de Vimont

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.