Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 septembre 2018 - 11:08

Odette Lavigne inaugure son local électoral dans Fabre

Odette Lavigne, candidate du Parti Québécois dans Fabre, a inauguré son local électoral, situé au 4840 boulevard Sainte-Rose, le 2 septembre.

C’est donc dans une ambiance festive, avec maïs et hot-dogs, qu’une soixante de citoyens sont venus soutenir la candidate péquiste en ce début de campagne électorale. Madame Lavigne s’est adressée aux citoyens dans un discours chaudement applaudi. « Je veux mener une campagne de terrain et travailler avec vous […] Cette campagne ne sera pas la mienne, mais la nôtre. Nous allons dynamiser Laval ensemble. Le 1 er octobre, on va gagner Fabre ! ».

« Odette est vraiment impressionnante » lance Claude Guérin, qui habite Laval-Ouest. « Au premier contact, on sent sa sincérité et son sens de l’écoute […] En plus, elle connaît bien la circonscription puisqu’elle est née et y a grandi, c’est un bon départ pour devenir députée ! »

Aussi, d’autres candidats étaient présents pour donner leur appui à la candidate, dont Marc-André Constantin (Sainte-Rose), Gabriel Gousse (Blainville), Nacera Bedad (Chomedey) et Jocelyn Caron (Laval-des-Rapides.

Monsieur Caron s’est d’ailleurs réjoui de la candidature de madame Lavigne : « À 29 ans, Odette fait partie de la nouvelle génération de candidats du Parti Québécois. Elle incarne la relève en politique et c’était important pour moi de venir la soutenir ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.