Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 septembre 2018 - 13:50 | Mis à jour : 21:57

La création d’un centre d’accueil et de francisation pour Laval

Michel Lachance annonce son deuxième engagement

Par Salle des nouvelles

Michel Lachance, candidat du Parti Québécois de Mille-Îles, préconise, comme deuxième engagement électoral, la création d’un centre d’accueil et de francisation (CAF).

Afin de répondre aux principaux besoins des immigrants qui viennent habiter Laval, Michel Lachance prend l’engagement de soutenir la création d’un centre d’accueil et de francisation, inspiré du modèle des anciens COFIS qui ont connu du succès. Ce centre d’accueil et de francisation aurait un triple mandat :

  • Dispenser des cours de français aux nouveaux arrivants en fonction de leurs besoins et de leur parcours professionnel afin de mieux s’intégrer à la communauté lavalloise.
  • Offrir des services d’accueil, d’accompagnement et d’établissement des familles immigrantes dans la région de Laval sans oublier le soutien aux démarches de recherche d’emploi.
  • Proposer des cours d’histoire et des activités culturelles pour une meilleure connaissance des divers aspects de la société québécoise.

Michel Lachance souligne le fait que les nombreux immigrants qui s’installent dans la région de Laval ont des besoins dont s’est peu soucié le gouvernement libéral.

« Il est urgent d’augmenter le nombre de cours de français pour permettre à tous les nouveaux arrivants de participer à la communauté lavalloise. Il est utile de les accompagner dans leurs démarches parfois complexes auprès de l’administration publique. Il est nécessaire d’avoir une structure qui serve d’intermédiaire entre les personnes à la recherche d’un emploi et les entrepreneurs lavallois qui auront de plus en plus besoin de main-d’œuvre  », déclare-t-il.

Pour toutes ces raisons, le candidat du Parti Québécois considère qu’un tel centre, disposant d’un financement adéquat et des ressources nécessaires, est une solution indispensable et viable. Solution qui pourrait même aider à consolider la place du français à Laval.

« Et ce centre serait le signal fort d’une volonté commune de tous les Lavallois de mettre fin à la négligence libérale. Ce gouvernement libéral n’a mené ni véritable politique pour protéger la langue française ni développé un guichet unique multi-services  pour faciliter l’accueil et l’intégration des nouveaux arrivants à la société québécoise », précise le candidat du Parti Québécois

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.