Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 septembre 2018 - 14:10 | Mis à jour : 14 septembre 2018 - 09:06

Complexe aquatique : Transformer le problème en opportunité

La ville de Laval a confirmé que l’appel d’offres pour la construction du complexe aquatique de Laval est annulé, dans un communiqué de presse émis cet après-midi.

Alors que la Ville prévoyait un investissement de 61 millions de dollars pour ce complexe qui doit accueillir les épreuves aquatiques lors des Jeux du Québec à Laval en 2020, les 3 soumissions reçues variaient entre 82,1 M$ et 85,5 M$; soit près de 40 % de plus que le budget prévu.

Les citoyens continuent de payer pour un projet incertain

À ce jour, la Ville de Laval a déjà déboursé 8,3 M$ pour la réalisation de plans et devis et la préparation des fondations du bâtiment. Pour le chef de l’Opposition officielle, Michel Trottier, l’annulation de l’appel d’offres est l’occasion de revoir la stratégie de la Ville et de faire face différemment à la pénurie de piscines à Laval.

Les citoyens continuent de payer pour un projet de moins en moins certain. Par contre, ce qui est certain, c’est que les quartiers de Laval manquent cruellement de piscines. Nous espérons que l'annulation de l'appel d'offres sera l'occasion de revoir la stratégie afin d'utiliser l’enveloppe budgétaire toujours disponible pour construire un plus grand nombre de piscines à moindre coût et mieux réparties sur le territoire de Laval.

Malgré l’issue incertaine du complexe aquatique, le conseil municipal est appelé à entériner une dépense de 710 930,75 $ pour isoler les fondations avant l’hiver, lors de la prochaine séance du conseil municipal.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.