Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 septembre 2018 - 13:30 | Mis à jour : 20:50

La CAQ à Laval promet plus d’argent pour les familles

«C’en est assez», disent les candidats de la Coalition Avenir Québec, Alice Abou-Khalil (Chomedey) et Mauro Barone (Mille-Îles) en se référant au fardeau fiscal des familles Lavalloises.
 
«Ces dernières subissent depuis 15 ans, le même sort que le reste des familles québécoises : des hausses successives et étonnantes de taxes et de tarifs. Nous avons tous une famille et voulons que les choses changent maintenant ! Nous sommes le seul parti qui s’engage concrètement à mettre plus d’argent dans le portefeuille des familles », a exprimé Alice Abou-Khalil.
 
Pour y arriver, la Coalition Avenir Québec prévoit mettre en place cinq grandes mesures fiscales :
 
- Uniformisation du taux de taxe scolaire : à Laval, diminution de 54 %, avec un taux de 0,10 $ par tranche de 100 $ d’évaluation municipale
- Allocation famille plus équitable et plus généreuse pour les 2e et 3e enfants 
- Remboursement des paires de lunettes ou des lentilles cornéennes pour les jeunes de 17 ans et moins, jusqu’à concurrence de 250 $, une fois tous les deux ans
- Abolition de la contribution additionnelle pour les services de garde; retour au tarif unique en garderie subventionnée
- L’instauration du réseau gratuit de prématernelles 4 ans (non obligatoire).
 
Du renfort pour les proches aidants
 
«Longtemps négligés, les proches aidants d’aînés et d’enfants handicapés obtiendront enfin reconnaissance et répit», a signalé Mauro Barone.
 
En plus de la bonification du crédit d’impôt pour aidants naturels jusqu’à concurrence de 2 500 $, le chef François Legault, s’engage à offrir la première politique québécoise pour proches aidants en collaboration avec les organismes et agences déjà à l’œuvre. De plus, le programme pour les parents d’enfants lourdement handicapés sera bonifié de 22 M$ par année. 
 
«En somme, notre cadre financier pour les familles est exempt de toute augmentation de tarifs, de taxes et d’impôt. Les familles lavalloises pourront planifier leur budget sans craindre un choc tarifaire brusque, comme ce fut le cas en 2015 lorsque Philippe Couillard a mis fin radicalement au tarif unique pour les services de garde», de conclure Mauro Barone. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.