Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 septembre 2018 - 15:38 | Mis à jour : 19 septembre 2018 - 22:18

Les candidats PQ de Mille-Îles et de Sainte-Rose appuient les projets de l’UPA de Laval

Michel Lachance et Marc-André Constantin, respectivement candidats du Parti Québécois de Mille-Îles et de Sainte-Rose, appuient deux grands projets de l’UPA de Laval : accroître et consolider la surface cultivable dans la zone agricole permanente et encourager une plus forte promotion des produits du terroir lavallois.

Rappelant l’importance des terres agricoles dans sa circonscription de Mille-Îles, on y retrouve pas loin de 75 % de la zone agricole permanente de Laval, Michel Lachance croit que le projet de l’Union des producteurs agricoles de Laval de regrouper les lots morcelés et de récupérer les terres en friche est pleinement justifié.

« Pour donner sa pleine valeur et un véritable sens à la vocation agricole de la zone permanente, constate Michel Lachance, on doit étendre au maximum la surface des terres cultivables. Surtout, il faut tout faire pour les protéger d’une urbanisation excessive et encore plus d’un possible détournement de leur fonction première, notamment par des visées spéculatives. »

Pour Marc-André Constantin, la promotion des produits du terroir est importante, non seulement pour consolider le dynamisme dont fait preuve la zone agricole de Sainte-Rose, mais aussi tous les producteurs de Laval. Selon lui, on ne doit pas hésiter à utiliser plus de moyens pour cette promotion, qui touche la cinquantaine de kiosques à la ferme que compte la région de Laval : « Il faut trouver les moyens de faire encore mieux connaître ces kiosques à la ferme, qui offrent un contact direct entre producteur et consommateur, et pour augmenter leur clientèle, si nécessaire à leur maintien et à leur expansion. »

Les deux candidats s’entendent pour affirmer que « le temps de l’inertie libérale est terminée. Maintenant, il faut passer à l’action. Et cette action demande que l’on s’occupe sérieusement des projets de nos agriculteurs, lesquels ont été délaissés par les députés libéraux de Laval ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.