Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 septembre 2018 - 15:11

Québec solidaire dénonce la situation dans les CHSLD de Laval

Par Salle des nouvelles

Le député sortant de Mercier, M. Amir Khadir et la candidate solidaire dans Laval-des-Rapides, Mme Graciela Mateo ont joint ce matin leurs voix à celle de Jean-François Houle, 1er vice-président aux griefs du Syndicat des travailleurs et travailleuses du CISSS Laval affilié à la CSN (STTCISSSL-CSN) pour dénoncer les conditions de travail dans les CHSLD de Laval.

« Il manque régulièrement plusieurs employé·e·s durant les quarts de travail du week end, explique M. Houle. Cela mène à une surcharge de travail pour les employés mais également à une diminution des soins qui peuvent être prodigués voire à des situations dangereuses pour la sécurité du personnel et des résidents. Le syndicat propose des solutions mais elles ne sont jamais entendues ».

Interpellé·e·s par un mémo interne du CHSLD de Ste-Dorothée dévoilé sur les médias sociaux à la fin aout, les candidats de Québec solidaire Laval ont décidé de contacter le STTCISSSL-CSN afin de s’informer sur la situation et d’eux-mêmes constater la réalité sur le terrain.

« Ce que nous avons vu nous a atterré·e·s, raconte Mme Mateo. Les employés sont épuisé·e·s. Ils et elles se trouvent déchirés entre leur désir d’offrir des soins de qualité aux résidents et le manque de ressources humaines. En tant que candidats mais également en tant que citoyenne, je ne pouvais rester silencieuse devant un tel manque de considération pour les travailleurs et travailleuses, leur santé mentale et physique ainsi que pour la qualité de vie de nos ainés ».

Pour Québec solidaire, la santé est un droit, tout comme celui de travailler dans des conditions décentes qui respectent la Loi sur la Santé et la sécurité du travail.

« Un gouvernement solidaire ferait en sorte d’impliquer davantage les citoyens et le personnel du réseau de la santé et des services sociaux dans la gouvernance des établissements. Les travailleurs et travailleuses ont un point de vue unique sur l’organisation du travail et la réalité des résidents, explique M. Khadir, il est impératif de les écouter, eux et les organisations syndicales qui les représentent ».

Un réinvestissement en santé, la fin du transfert de ressources vers le privé de même que davantage d’imputabilité des gestionnaires d’établissements envers la population sont également au programme solidaire

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.