Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 septembre 2018 - 09:23 | Mis à jour : 20:51

Pour Michel Lachance, plus de soutien à domicile et une meilleure protection des aînés sont nécessaires

Michel Lachance, candidat du Parti Québécois de Mille-Îles, propose de mieux répondre aux besoins grandissants des aînés en appuyant l’élargissement de la gamme des services pour le soutien à domicile afin de mieux prendre soin des aînés et en soutenant la démarche entreprise par le Conseil pour la protection des malades pour l’adoption d’une loi sur les soins de longue durée.

Le candidat résume ainsi la grande proposition de son parti : 100 millions $ de plus par année pour le soutien à domicile, et ce pendant 5 ans. Hausse de 900 000 heures du nombre de soins à domicile, dès la première année, et de 3 millions d’heures pour l’ensemble d’un mandat gouvernemental péquiste.

Pour Michel Lachance, il ne fait aucun doute qu’élargir la gamme de services pour le soutien à domicile réduira l’épuisement des travailleurs du réseau de la santé qui doivent s’occuper d’un nombre sans cesse croissant de personnes. Et, compte tenu du vieillissement de la population, une gamme plus étendue de services pour le soutien à domicile offrira aux familles qui en ont grand besoin des services sur mesure tout en diminuant les coûts des activités des CHSLD.

D’ailleurs, on estime les coûts des soins pour un patient en CHSLD à 85 000 $ contre 30 000 $ lorsqu’il est pris en charge à la maison. Et le candidat de citer Jean-François Lisée, chef du Parti Québécois : « Le premier besoin des aînés est de vivre le plus longtemps possible dans la dignité dans le lieu qu’ils ont choisi, chez eux. »

Meilleure protection pour les aînés en établissements de soins

Au cours des dernières années, constate Michel Lachance, on ne compte plus les situations difficiles vécues par les personnes en CHSLD : piètre qualité de l’alimentation, mauvais traitements et abus, insalubrité de certains établissements, pénurie de personnel, hygiène corporelle insuffisante, etc.

C’est pourquoi il soutient la démarche entreprise par le Conseil pour la protection des malades afin que l’on adopte une loi sur les soins de longue durée.

« Compte tenu du vieillissement de la population québécoise, fait remarquer Michel Lachance, et des besoins grandissants en matière de soins de longue durée, une telle loi devient incontournable. Il s’agit de s’assurer que nos aînés seront toujours traités avec le respect et la dignité qu’ils méritent après avoir contribué par leurs efforts à la prospérité de notre société québécoise ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.