Publicité
9 octobre 2019 - 09:00

Lancement officiel

Fonds Écoleader: les entreprises de Laval en bénéficent pour passer aux pratiques écoresponsables

Par Salle des nouvelles

Le Fonds Écoleader a été officiellement lancé lundi midi dans la région de Laval lors de l’événement Midi-MAG organisé par la Chambre de commerce et d’industrie de Laval (CCIL), l’organisme qui accueille l’agent régional pour ce programme qui vise à soutenir les entreprises dans l'adoption de pratiques écoresponsables et de technologies propres.

Initié par le ministère de l’Économie et de l’Innovation, le Fonds Écoleader repose sur un réseau de 18 agents présents dans chaque région du Québec et sur une enveloppe de financement de 18,5 M$ à la disposition des entreprises pour leur permettre d’accroître leur performance en prenant un virage écoresponsable.

« Nous avons rassemblé les acteurs clés du milieu des affaires, des technologies propres et du
développement durable pour faire du Fonds Écoleader un outil sur mesure pour les entreprises du Québec
, a résumé Nicolas Girard, directeur général du Fonds d’action québécois pour le développement durable (FAQDD), qui agit comme coordonnateur du Fonds Écoleader. »

« En mettant de l’avant l’offre de services actuelle tout en la bonifiant avec ses propres leviers, cette initiative rassembleuse nous permet aussi de compter sur l’expertise et les réseaux de plus 20 organisations nationales et régionales partenaires. »

 

Concrétiser l'adoption des pratiques écoresponsables

À peine le lancement du projet effectué le 20 septembre dernier, que la CCIL lançait une série de conférences web gratuites, "Les Visionnaires", pour rejoindre les entreprises sur son territoire. « Adopter des pratiques écoresponsables, ça reste vague. C’est pourquoi la Chambre a développé un moyen de rendre tout ça concret pour les entrepreneurs. Une fois par mois, notre agent du Fonds Écoleader, Jean-Sébastien Trudel, recevra en entrevue une personnalité d’affaires, un visionnaire, sur une thématique liée à l’écoresponsabilité. C’est donc inspirant en plus d’être instructif », explique la présidente-directrice générale de la CCIL, Chantal Joyal.

L’objectif est de diriger ensuite les entreprises vers les ressources et les sommes disponibles dans le Fonds. La CCIL explique ce que représente le fait de porter ce projet: « Nous avons l’ambition d’être un leader en matière de développement économique à Laval grâce aux pratiques de développement durable. C’est réfléchi et inscrit dans nos orientations stratégiques et nous mettons tout en œuvre pour y arriver » a affirmé M. Rousseau, président du conseil d’administration de la CCIL.

 

Sur la photo sont représentés de gauche à droite: Jean-Sébastien Trudel, agent du Fonds Écoleader, Chantal Joyal, PDG de la CCIL, Michel Rousseau, président du CA de la CCIL, et Amélie St-Laurent Samuel, directrice, partenariats et développement stratégique au FAQDD.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.