Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Amélioration des conditions de vie

Le plan d'action de la politique régionale de développement social dévoilé

durée 06h00
22 octobre 2019
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Salle des nouvelles

Le plan d’action 2019-2024 de la Politique régionale de développement social (PRDS) à Laval a été dévoilé récemment.

La PRDS est issue d’ateliers de travail et de partenariat auxquels plus de 170 personnes ont participé. Onze des 31 objectifs de la PRDS ont été priorisés et 51 actions ont été identifiées. Ces actions visent globalement à identifier et à définir les problématiques vécues sur le territoire, à se doter d’outils de gestion, à assurer un transfert des connaissances et à définir des stratégies d’intervention axées sur une compréhension des enjeux.

La PRDS, adoptée en juin 2017, est le fruit d’une vaste mobilisation ayant permis de stimuler les collaborations entre les partenaires afin qu’ils se dotent de cibles communes. Cette démarche a également permis de favoriser le partage et l’arrimage des actions visant l’amélioration des conditions de vie et le développement du potentiel des personnes, des quartiers et de la région dans son ensemble.

Un montant de 7 500 000 $ de la Fondation Lucie et André Chagnon

Une aide financière significative visant à assurer la mise en œuvre du plan d’action a également fait l’objet d’une annonce. Le montant du financement octroyé par la Fondation Lucie et André Chagnon, soit une subvention totalisant 7 500 000 $, a ainsi été dévoilé par son président, Jean-Marc Chouinard. Ce dernier a par ailleurs affirmé: « Il est important que tous les Lavallois impliqués dans la mise en œuvre du plan d’action disposent des leviers nécessaires pour le mener à bien et qu’ils puissent ainsi mettre en place les conditions durables qui réduiront les causes des inégalités et les écarts de réussite éducative. C’est là tout le sens de notre soutien. » D’autres contributions financières seront également annoncées prochainement.

Marc Demers a ainsi détaillé: « Le plan d’action représente l’aboutissement de notre volonté de doter la région d’un outil de planification qui permettra d’agir de façon concertée au regard du développement de quartiers à l’échelle humaine et où il fait bon vivre. L’ensemble de la démarche ayant mené à l’adoption de ce plan d’action a permis de consolider l’engagement des partenaires et de privilégier la recherche de l’intérêt collectif. Nous sommes très fiers de cet accomplissement. »

Et Christian Gagné, président-directeur général du CISSS de Laval, de surenchérir: « Ce plan d’action s’avère un outil indispensable pour nous et pour nos partenaires afin d’agir sur des problématiques multidimensionnelles comme la création d’environnements favorables et la réduction des inégalités sociales et en matière de santé. »

 

Le plan d’action 2019-2024 de la PRDS est disponible sur le site internet de la Ville.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 14h00

Virginie Dufour se démarque lors de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie

Virginie Dufour, députée de Mille-Îles, a représentée l’Assemblée nationale du Québec avec ses collègues Madwa-Nika Cadet (Bourassa-Sauvé) et Jennifer Maccarone (Westmount–Saint- Louis), lors la 49e session de l’assemblée des parlementaires de la Francophonie qui s’est tenue à Montréal du 5 au 9 juillet. L’APF regroupe 95 parlements ...

11 juillet 2024

Le Canada signe un «pacte de glace» avec la Finlande et les États-Unis

De hauts responsables des gouvernements canadien et américain affirment qu'un nouvel accord trilatéral avec la Finlande aidera les alliés à construire des brise-glaces pour protéger l'Arctique. Le «pacte de glace», comme on l’appelle, vise à renforcer les capacités de construction navale des trois pays afin de dissuader les ambitions russes et ...

10 juillet 2024

Loi 21: le juge Mahmud Jamal accepte la demande de Québec de se récuser

Le juge de la Cour suprême du Canada Mahmud Jamal a accepté de se récuser dans le dossier de la contestation judiciaire de la loi 21 sur la laïcité de l’État, comme le demandait le procureur général du Québec. Dans une lettre datée de mardi, rapportée d'abord dans les médias de Québecor, le juge Jamal soutient qu'il n'existe «aucun fondement ...