Publicité
16 janvier 2020 - 09:00

Adoption de deux règlements

Laval fait un pas vers l’électrification des transports

Par Salle des nouvelles

La Ville fait un pas de plus pour favoriser la mobilité durable. Le conseil municipal a adopté deux règlements qui incluent des dispositions visant, à terme, de bonifier l’offre de bornes de recharge électriques à Laval. Ces mesures impliquent l’obligation de prévoir des installations électriques permettant d’accueillir des bornes recharge dans les nouvelles constructions d’immeubles multilogements.

« Ces nouvelles dispositions règlementaires sont en parfaite cohérence avec notre volonté de nous engager concrètement dans la lutte aux changements climatiques. L’obligation de prévoir les installations électriques pour des bornes de recharge dans toutes les nouvelles constructions est une action tangible visant à améliorer l’accessibilité aux différentes options de mobilité durable », souligne Virginie Dufour, conseillère municipale de Sainte-Rose et membre du comité exécutif.

Principales modifications règlementaires

Le premier règlement concerne le zonage. Il vise à :

  • Autoriser dans toutes les cours, pour tous les usages, les bornes de recharge pour véhicule électrique;
  • Exiger lors de la construction d'une nouvelle habitation multifamiliale de 5 à 49 logements, la mise en place d'installations électriques permettant d'accueillir des bornes de recharge pour véhicule électrique de niveau 2 pour desservir au moins 25 % des cases de stationnement exigées ;
  • Exiger lors de la construction d'une nouvelle habitation multifamiliale de 50 logements et plus, la mise en place :
    • d'installations électriques permettant d'accueillir des bornes de recharge pour véhicule électrique de niveau 2 pour desservir au moins 20 % des cases de stationnement exigées ;
    • de deux bornes de recharge fonctionnelles pour véhicule électrique de niveau 2.

Le second règlement permettra d'édicter les normes de construction d’une installation électrique requise pour une borne de recharge.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.