Publicité

6 mai 2020 - 11:44

Poursuite du projet

Complexe aquatique de Laval : la Ville lance un appel de qualification pour la construction

Par Salle des nouvelles

La Ville de Laval souhaite poursuivre la construction de son complexe aquatique en lançant un appel de qualification auprès des firmes intéressées. Cette action est nécessaire afin d’assurer la poursuite du projet, qui fait l’objet d’une analyse rigoureuse depuis plusieurs mois.

 « La pandémie et les différentes mesures déployées pour endiguer la propagation du coronavirus sont omniprésentes et au cœur de nos préoccupations, affirme le maire, Marc Demers. Cela étant dit, le moment est venu de relancer la construction du complexe aquatique de Laval. Cette nouvelle infrastructure municipale, attendue depuis longtemps, est toujours au cœur des intérêts et des passions des citoyens de Laval et des représentants du milieu sportif aquatique. Nous sommes convaincus que le projet contribuera à stimuler la reprise économique, et ce, tant pour Laval que pour le Québec ».

Appel de qualification

Les firmes intéressées peuvent déjà se procurer les documents d’appel de qualification sur le Système électronique d’appel d’offres (SEAO) du gouvernement du Québec. Par la suite, celles qui se seront qualifiées pourront répondre à un appel de propositions et la firme retenue aura le mandat de redémarrer le projet de construction du complexe aquatique.

Pour rappel, en septembre 2018, la Ville a annulé l’appel d’offres initial en raison du dépassement des coûts estimés pour la construction de l’édifice. En janvier de cette année, la Ville a procédé à l’annulation du contrat avec le concepteur, ce qui lui permet d’aller de l’avant.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.