Publicité

23 mai 2020 - 06:00

Éviter le déficit

Laval évalue à 60,4 M$ les impacts financiers de la pandémie

Par Salle des nouvelles

La Ville de Laval analyse actuellement les scénarios qui lui permettraient d’éviter un déficit pour l’année 2020. Selon un premier exercice budgétaire réalisé à partir des paramètres connus jusqu’à présent, le déficit lié à la pandémie de COVID-19 serait évalué à 60,4 M$.

Cette somme comprend les frais d’exploitation, la baisse des revenus provenant, entre autres, du ralentissement du marché financier ayant un impact potentiel sur les droits de mutation jusqu’à la fin de l’année, ainsi que le montant de 22,4 M$ relié au déficit estimé de la STL. Le caractère hors-norme de la situation, qui affecte toutes les activités de la Ville, amène cette dernière à chercher des solutions concrètes, innovantes et exceptionnelles qui lui permettront d’y faire face.

Une « intention » de geler les taxes

L’administration municipale a mis en place une gestion prudente des finances publiques qui lui a permis de réaliser un surplus de 58,9 M$ pour l’année 2019. Cette somme pourra, selon la volonté du conseil municipal, être utilisée, en tout ou en partie, afin de répondre à ses obligations pour l’année en cours et mettre en place des mesures de relance.

Ce type de solution bénéficierait à toute la population lavalloise puisque la situation financière de la Ville demeurerait sous contrôle et permettrait de poursuivre le développement prévu. Concrètement, la Ville souhaite être en mesure de maintenir la qualité des services offerts aux citoyens de même que continuer à soutenir les différentes communautés et entreprises présentes sur son territoire.

De plus, le maire de Laval annonce son intention de geler les taxes foncières du budget 2021. « La situation actuelle est remplie d’incertitudes et évolue de façon constante, a soutenu le maire Demers. Bien que nous ne puissions nous engager dès maintenant à un gel de taxes, c’est notre intention. Nous avons fait preuve d’une gestion prudente et responsable dans les dernières années qui nous permet d’envisager un gel des taxes pour donner un répit aux citoyens lavallois qui ont été durement touchés en cette période plus difficile ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.