Publicité

9 juin 2020 - 08:30

Le maire a refusé la proposition du conseiller de St-Bruno

Réseau 5G: « Marc Demers ne fait rien pour calmer les eaux », selon le conseiller David De Cotis

Par Salle des nouvelles

Au conseil municipal du 2 juin, les décisions du maire se sont prises en réaction et non en action, selon David De Cotis, le conseiller municipal du quartier St-Bruno. Le maire s'est opposé à sa proposition, qui demandait que le conseil demande au comité exécutif de décréter un moratoire sur le développement d’un réseau de télécommunication 5G sur le territoire de la Ville de Laval jusqu’à ce que des normes internationales aient été complétées.

« L’opposition doit mettre en lumière les problèmes pour qu’il réagisse et en vienne à prendre une décision », a-t-il assuré. Il est ressorti « véritablement déçu de la gestion passive » de Marc Demers. Ce dernier s’approprierait le travail de l’opposition.

« Je peine à comprendre la raison pour laquelle il s’est opposé à ma proposition », a-t-il précisé. « Il n’avait rien à perdre, au contraire. Il aurait démontré une gestion responsable du territoire. Avant que de véritables antennes 5G ne soient installées, nous devons nous assurer que la population soit bien informée. Marc Demers a pris la décision d’inviter un spécialiste indépendant pour nous expliquer les tenants et aboutissant de la 5G immédiatement après avoir défait ma proposition amandée qui disait exactement cela ! »

Au mois d’avril, plusieurs tours cellulaires ont été incendiées à Laval et dans les Laurentides. Alors que des entreprises désirent amorcer l’implantation de la technologie 5G au Québec, la sécurité des équipements doit être assurée pour éviter d’autres événements malheureux qui pourraient mettre en danger la sécurité des citoyens.

« Il s’agit également d’un enjeu d’urbanisme, appuie David De Cotis. La 5G utilisera des fréquences qui ont une grande puissance, mais très peu de portée. Il faudra couvrir la Ville d’antennes. Ils auront à utiliser le mobilier urbain pour construire ce réseau et ça, c’est une compétence municipale. Est-ce que Marc Demers attendra encore que j’en fasse une proposition pour amorcer une réflexion sur le sujet ? »

L’Union internationale des télécommunications (ITU) n’a toujours pas mené à terme les travaux pour l’International Mobile Telecommunications-2020 (Standard IMT-2020) qui établira les normes pour la 5G. Ceux-ci doivent être complétés plus tard cette année afin de permettre un déploiement dans les prochaines années.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.