Publicité

8 juillet 2020 - 16:00

Une annonce du ministre Bill Morneau

COVID-19: le déficit canadien atteindra 343,2 milliards de dollars, un record

Par Salle des nouvelles

Face à la crise de la COVID-19, le gouvernement du Canada a réagi en instaurant des mesures de soutien d’urgence. Le ministre Bill Morneau livrait cet après-midi le tant attendu portrait économique et budgétaire du pays. Ce sont 343 milliards de dollars de déficit pour l'exercice 2020-2021 qui ont été creusés par la crise sanitaire à travers les fermetures en chaine et les chutes de revenus des derniers mois.

Aujourd’hui, le ministre des Finances, Bill Morneau, a présenté un portrait économique et budgétaire. Le gouvernement fédéral a misé sur sa situation budgétaire qu'il dit «solide» pour stabiliser l’économie et appuyer les Canadiens par la mise en place du plus important ensemble de mesures de soutien économique depuis des générations.

Le Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19 permet d'assurer que les Canadiens ont le soutien dont ils ont besoin pour se nourrir et se loger. Les mesures temporaires mises en oeuvre par l'intermédiaire de ce Plan d'intervention économique auront une incidence considérable sur le déficit fédéral. Une fois ces mesures combinées à la détérioration grave des perspectives économiques, on se retrouve avec un déficit projeté de 343,2 milliards de dollars en 2020-2021.

Un rebond de l'économie attendu en 2021

Sans compter que les économistes du secteur privé s’attendent à une baisse annualisée de plus de 40 % du produit intérieur brut (PIB) réel du Canada au cours du deuxième trimestre de cette année. Selon eux, l’économie devrait se contracter de 6,8 % en 2020 dans son ensemble, sa plus forte baisse depuis la Grande Dépression, avant de rebondir de 5,5 % en 2021.

Mais d'après le gouvernement, ce Plan a permis d’éviter de nouveaux dommages coûteux à l’économie canadienne en remplaçant les plus de 40 milliards de dollars de revenus du travail perdus, empêchant ainsi la contraction du PIB réel d’atteindre plus de 10 % en 2020 et le taux de chômage d’augmenter de deux points de pourcentage de plus

« Pour bon nombre de Canadiens, la pandémie s’est traduite par des pertes d’emplois, d’heures et de salaires, a rappelé Bill Morneau. Notre gouvernement a compris, dès le début de cette pandémie, que notre rôle était d’intervenir pour appuyer les Canadiens et stabiliser l’économie. Grâce à nos investissements, les Canadiens et les entreprises canadiennes, au lieu de se noyer dans les dettes et de fermer boutique, seront mieux placés pour s’en sortir. Au fur et à mesure de la réouverture progressive et sécuritaire des économies, nous continuerons à veiller à ce que les Canadiens aient accès au soutien dont ils ont besoin. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.