Publicité

8 juillet 2020 - 18:15 | Mis à jour : 18:20

Vie politique

À Laval, du changement au comité de régime de retraite de la Ville

Par Salle des nouvelles

Le projet de règlement présenté à la séance du conseil d’aujourd’hui fait en sorte que les élus et les employés syndiqués ne pourront plus être désignés par le conseil municipal pour siéger au comité de retraite.

En effet, les représentants de la Ville sur les comités de retraite, notamment son président, seront désignés par le conseil municipal parmi les participants au régime qui ne sont pas membres d’un groupe pour lequel un certificat d’accréditation a été émis, en conformité avec les dispositions du Code du travail. Cette mesure a été présentée ce soir sous forme d'un règlement à la séance du conseil de cet après-midi.

« Cette nouvelle façon de procéder vise à faire en sorte que nous développions à l’interne des ressources fortes et stables porteuses d’une vision à long terme et en mesure de former la relève », a soutenu le maire Demers.

Suite à l’adoption de ce règlement, une période de transition s’opérera. Le règlement entrera en application quand il sera approuvé par la majorité des participants au régime, par Retraite Québec et par l’Agence du revenu du Canada. En attendant ces approbations, des élus doivent toujours siéger sur les comités.

Stéphane Boyer refuse les 20 000$ liée à la présidence

Pour opérer cette transition, la présidence du comité de retraite doit avoir  une vue d’ensemble de la situation financière de la Ville et des changements institutionnels. C’est pourquoi le conseiller Stéphane Boyer a été nommé, puisqu’il est le membre du comité exécutif responsable des finances publiques.

Ce dernier a précisé qu’il renonçait à la rémunération de plus de 20 000 $ associée à la présidence du comité de retraite : « D’autres personnes en ont plus besoin que moi. Cela est d’autant plus vrai dans le contexte actuel de la pandémie et de la crise économique que nous traversons. Je souhaite donc que cette somme soit remise à un organisme venant en aide à nos citoyens les plus vulnérables ».

M. Boyer a reçu la Médaille du Lieutenant-gouverneur en 2012 et a été nommé personnalité de la relève municipale de l’année 2016 par l’Union des municipalités du Québec. Il a aussi été choisi par l’État français comme personnalité d’avenir en 2017.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.