Publicité

14 juillet 2020 - 10:00 | Mis à jour : 10:54

Rapport de la vérificatrice générale

Le conseiller Michel Poissant fustige la gestion des égoûts par la Ville

Par Salle des nouvelles

Le conseiller municipal de Vimont, Michel Poissant, s'est dit «choqué» de lire ce rapport qui confirme que la Ville est mal gérée et que les conséquences pour plusieurs citoyens sont majeures, particulièrement concernant la gestion des refoulements d’égout à répétition.

Le rapport de la vérificatrice fait état, entre autres, de plusieurs dossiers qui piétinent depuis des années. L’un de ceux-ci est le dossier des résidents de la rue Monty, à Saint-François, dont la pompe de ville brise sans cesse, inondant à répétition une vingtaine de maisons.

Michel Poissant a donc rappelé par voie de communiqué ce mardi, le cas de Marie-Chantal Blais, qui fait partie des personnes touchées. Cette dernière serait venue au conseil de Ville à maintes reprises parler de ce dossier qui n’est toujours pas réglé, indique-t-il.

« Pour ces gens, les conséquences sont lourdes : incapacité à vendre leur maison, prime d’assurance hors de prix et refoulements d’égout non assuré. Depuis cinq ans, cette vingtaine de citoyens ont été inondé à chaque année. On peut comprendre qu’ils en aient ras-le-bol, il s’agit d’un drame humain », souligne Michel Poissant avec véhémence.

Le rapport cite plusieurs secteurs de Laval où les égouts pluviaux sont insuffisants lors de grosses pluies et pour lesquels les actions tardent. Il y est aussi clairement démontré que la gestion de l’eau pluviale est chaotique : il n’y a pas de responsable désigné et les refoulements d’égout sont monnaie courante.


Un cadre de gouvernance manquant

Que ce soit à cause des changements climatiques ou du développement du territoire, il y a et continuera d’avoir une augmentation de l’eau de ruissellement, selon le conseiller. Les pluies diluviennes et l’augmentation des surfaces imperméables auront un impact direct sur la vitesse d’écoulement et sur le volume d’eau acheminées par le réseau d’égouts.

« Comme cette situation est prévisible, pourquoi la Ville ne prend-elle pas des mesures concrètes pour la prévenir tout de suite et éviter des désagréments majeurs à ses citoyens? », s’interroge M. Poissant.

Il souligne un extrait du rapport à ce sujet: « Bien que plusieurs initiatives en ce sens aient vu le jour au cours de la dernière décennie, la Ville ne s’est pas dotée du cadre de gouvernance et de gestion nécessaire pour assumer ses responsabilités en matière de cours d’eau et d’entretien des OGEP. Pour ces deux éléments, un programme d’entretien tarde à se déployer, malgré les objectifs et les engagements adoptés par la Ville à cet égard ».

Le conseiller municipal de Vimont invite ainsi tous les citoyens touchés par les refoulements d’égout à répétition à venir raconter leur histoire sur la page qu'il a créé pour l'occasion: Facebook Refoulements d’égout – Laval.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.