Publicité

4 septembre 2020 - 12:00 | Mis à jour : 16:46

Adapter les services

Le Canada et le Québec investissent dans les infrastructures d’eau à Laval

Par Salle des nouvelles

Les gouvernements du Canada et du Québec prennent des mesures concrètes pour répondre aux besoins des collectivités en investissant dans des projets d’infrastructures vertes dans toutes les régions du Québec. Les deux gouvernements ont pour priorité d’offrir aux municipalités des infrastructures d’eau modernes et efficaces.

Aujourd’hui, Angelo Iacono, député d’Alfred-Pellan et Christopher Skeete, député de Sainte-Rose, ont annoncé le financement de deux projets qui permettront de moderniser les réseaux municipaux d’alimentation en eau potable, de gestion des eaux pluviales et de collecte des eaux usées dans la région de Laval.

Ces annonces interviennent deux mois après le rapport rendu par la vérificatrice générale, qui identifiait des lacunes en matière de planification opérationnelle à l’égard de gestion des cours d’eau et d’entretien des ouvrages de gestion des eaux pluviales.

Remplacer 9km de conduites

Les projets établis visent à remplacer près de 9 km de conduites d’eau potable, d’eaux usées et d’eaux pluviales, à installer de nouvelles conduites d’eaux pluviales et à restaurer les tronçons de routes et de terrassement où les travaux auront lieu. à

Le gouvernement fédéral y investit plus de 4,6 millions de dollars sous le volet "Infrastructures vertes" du plan Investir dans le Canada. Le gouvernement du Québec y injecte également plus de 4,6 millions de dollars provenant du Fonds pour l’infrastructure municipale d’eau (FIMEAU). La Ville de Laval contribue à la réalisation de ces projets avec un montant de 2,3 millions de dollars.

Les contributions fédérales-provinciales font partie de l’investissement massif de 637,8 millions de dollars que les deux gouvernements ont annoncé le 20 août dernier en vue de moderniser les infrastructures d’eau dans la province.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.