Publicité

8 mars 2021 - 12:00 | Mis à jour : 12:06

Élections municipales 2021

Annick Senghor candidate du Mouvement lavallois dans Saint-Vincent-de-Paul

Par Salle des nouvelles

Annick Senghor est la première nouvelle candidate annoncée aujourd'hui par le chef du Mouvement lavallois, Marc Demers, en vue des élections municipales du mois de novembre prochain.

Résidente de St-Vincent-de-Paul depuis 12 ans, elle occupe en ce moment le poste de trésorière au sein de l’exécutif du parti. Elle a auparavant travaillé au 311 de la Ville de Laval avec le mandat spécial de répondre aux requêtes citoyennes complexes, référées par les membres du conseil municipal.

« Je suis très heureuse de poser ma candidature dans Saint-Vincent-de-Paul, un district que je connais bien et dans lequel je vis depuis déjà 12 ans. Aujourd’hui, 8 mars, je suis honorée d’être la première femme du parti à poser ma candidature. Je mettrai toute mon énergie pour faire profiter la population de mon expertise et pour partager mes idées avec elle. J’ai une écoute attentive et je travaillerai sans relâche pour redonner aux citoyens de Saint-Vincent-de-Paul une voix forte à l’hôtel de ville», s’est exprimée la dame au moment d’annoncer sa candidature.

« Annick est un atout majeur qui s’intègre à la chimie de l’équipe que nous allons présenter aux élections de novembre. Son expertise en service à la clientèle et en administration sera une valeur ajoutée au sein de notre équipe qui, par ses nombreuses réalisations, a contribué à améliorer la qualité de vie de la population lavalloise », a conclu Marc Demers, chef du parti.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.