Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Québec annonce son plan de déconfinement

durée 14h00
8 février 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Gabrielle Denoncourt
email
Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le premier ministre du Québec a finalement, sous la recommandation de la Santé publique, dévoilé le plan de déconfinement graduel qui se déroulera jusqu’au 14 mars.

Par contre, le passeport vaccinal sera toujours d’actualité et le gouvernement n’a toujours pas décidé du moment où il serait retiré, a déclaré François Legault, qui avait été clair, il y a plusieurs mois, que ce serait la dernière mesure qui serait abolie.

Comme à l'habitude lors de ces conférences de presse, il était flanqué de son ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et du directeur national par intérim de la Santé publique, Dr Luc Boileau. Ce dernier livrera demain un point de presse statistique sur la situation de la COVID-19.

Assouplissements à venir
À compter du samedi 12 février, il n’y aura plus de limite légale du nombre de personnes permises dans les résidences familiales. Toutefois, la Santé publique recommande dans les rassemblements privés d’avoir un maximum de 10 personnes ou trois bulles familiales.

Également, dans les restaurants, la limite de 10 personnes ou trois bulles familiales est obligatoire en tout temps. La capacité d’accueil est toujours de 50 %.

À partir du lundi 14 février, les matchs sportifs locaux, autant chez les jeunes que chez les adultes, pourront reprendre. Les spectateurs seront acceptés à nouveau dans les gradins à 50 % de leur capacité ou de 250 personnes. Les spectacles extérieurs pourront accueillir un maximum de 5 000 personnes. Comme annoncé la semaine dernière, les gyms et les spas ouvriront à 50 % de leur capacité.

Les commerces pourront à nouveau ouvrir sans être limités par le nombre de clients à l’intérieur dès le 21 février. Les salles de spectacles devront toujours respecter le 50 % de capacité, mais la limite de 500 spectateurs sera levée. Il en va de même pour les lieux de culte où la limite de 250 personnes passera à 500 personnes.

Le 28 février, les tournois et les compétitions sportives seront de retour. Le télétravail obligatoire deviendra une recommandation. Les lieux de culte et les salles de spectacle, à l’exception du Centre Bell et du Centre Vidéotron, pourront combler toutes les places. Les bars et les casinos auront l’autorisation d’ouvrir leur porte à 50 % de leur capacité, mais la danse et le karaoké seront toujours interdits.

Finalement, le 14 mars, les amateurs de danse et de karaoké pourront reprendre leur passe-temps. Les salles de spectacle, les lieux de culte, les gyms, les spas, les bars, les cinémas n’auront plus de limite de personne.

Les CHSLD et les RPA
Pour les personnes dans les résidences de personnes âgées qui mangent à la cafétéria, il est toujours permis d’avoir 4 personnes à la fois. Dans les CHSLD, un proche aidant est accepté, tandis que dans les RPA c’est un maximum de deux.

À partir de ce samedi, tous les visiteurs avec le passeport vaccinal pourront entrer et voir leurs proches.

Retour à la vie « normale » et gestion des risques

M. Legault indique qu’avec ce plan, les Québécois reviendront dans un semblant de « vie normale ». Il mentionne qu’il y a de fortes chances que le nombre d’hospitalisations augmente à nouveau dans les prochains mois avec cette levée de mesures.

Finalement, ce sera aux gens de déterminer les risques qu’ils prennent et ce qu’ils sont prêts à tolérer.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


24 mai 2024

Affaires municipales: un projet de loi contre la lourdeur administrative

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a l’intention de déposer un projet de loi pour réduire la lourdeur administrative de son ministère. Les contraintes administratives coûteraient aux municipalités 328 millions $ par année, selon l’UMQ. Lors de son discours de clôture des assises de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), la ...

21 mai 2024

Action Laval veut que le maire contrôle ses dépenses

Le conseiller municipal du district Saint-Bruno,  David De Cotis, en compagnie du chef intérimaire d’Action Laval et conseiller municipal du district Val-des-Arbres,  Achille Cifelli, réagissaient aux arguments du Maire pour voter contre la proposition de geler les taxes pour le budget 2025 dans la Ville de Laval. Considérant que plutôt que de ...

14 mai 2024

Rapport financier 2023 : Parti Laval demande au maire de rectifier le tir

Notre média reproduit intégralement le communiqué du parti de l'opposition au conseil municipal, Parti Laval.  Au lendemain de la publication du rapport du maire de Laval concernant le Rapport financier annuel 2023, les représentants de Parti Laval, Claude Larochelle et Louise Lortie, décrient le manque de transparence de l’administration Boyer. ...