Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Contrat de travail échu depuis 2019

Les chauffeurs d'autobus de la STL seraient prêts à une autre grève

durée 11h00
31 mars 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Les chauffeurs d’autobus de la Société de transport de Laval se disent prêts à débrayer de nouveau, alors que les négociations pour renouveler leur convention collective traînent en longueur.

Ils ne se sont pas encore prononcés sur un tel mandat de grève, mais un sondage auquel 473 des 625 chauffeurs ont répondu, et que La Presse Canadienne a pu consulter, indique que 87 % d’entre eux sont prêts à tenir d’autres journées de grève. Même 74 % sont prêts à une grève illimitée.

Les chauffeurs de la STL avaient déjà tenu des journées de grève en novembre dernier.

La convention collective des 625 chauffeurs d’autobus de la STL,  membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), affilié à la FTQ, est échue depuis août 2019.

La STL explique que, comme toutes les sociétés de transport en commun, ses revenus ont été grandement affectés par la baisse d’achalandage engendrée par la pandémie de COVID−19.

Le SCFP, lui, rappelle qu’il y a maintenant reprise de l’activité. Et les chauffeurs, voyant la poussée inflationniste, veulent des augmentations de salaire qui en tiennent compte.

En entrevue jeudi, Pierre−Guy Sylvestre, économiste au SCFP, prévient que si les chauffeurs de la STL n’obtiennent pas de telles augmentations, le syndicat consultera ses membres sur un autre mandat de grève d’ici environ deux semaines.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


L’opposition s’inquiète de l’avenir du plan stratégique d’Hydro-Québec

L’avenir d’Hydro-Québec inquiète les partis d’opposition qui affirment qu’un flou demeure quant à la stratégie de la société d’État dans la foulée des départs de sa présidente-directrice générale, Sophie Brochu, et du chef d’exploitation, Éric Filion.  Le chef de l’opposition officielle, Marc Tanguay, a qualifié la situation à Hydro-Québec de ...

durée Hier 10h00

Le mirage du recrutement d'infirmières qualifiées à l'étranger

Après avoir échoué à recruter des centaines de préposés aux bénéficiaires à l’international, le gouvernement de François Legault fait maintenant miroiter la même solution pour répondre à la pénurie d’infirmières. Si le passé est garant de l’avenir, les chances sont minces de voir affluer des milliers de professionnelles pour venir à la rescousse ...

30 janvier 2023

L'opposition veut de l'action du gouvernement en matière de recrutement en santé

Devant l'échec criant du gouvernement de la Coalition avenir Québec en matière de recrutement de préposés aux bénéficiaires à l'étranger, les partis d'opposition réclament des gestes concrets. Du côté de l'opposition officielle, le porte-parole en matière de santé André Fortin parle d'une situation « particulièrement désolante » puisque l'enjeu ...