Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

UMQ

Le maire de Laval devient le président du Caucus des municipalités de la Métropole

durée 17h00
2 avril 2022
Stéphane Tremblay
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Stéphane Tremblay, Journaliste

Le maire de Laval, Stéphane Boyer, est le nouveau président du Caucus des municipalités de la Métropole de l’Union des municipalités du Québec. Il succède ainsi à la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

M. Boyer a été élu unanimement par les membres du comité exécutif de ce caucus qui regroupe les municipalités membres de l’UMQ comprises dans le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal.

Le maire de Laval sera appuyé de la vice-présidente Dominique Ollivier, présidente du comité exécutif de la Ville de Montréal de même que par Normand Dyotte, maire de Candiac, réélu également à titre de vice-président du caucus.

« Je remercie évidemment mes pairs pour leur confiance et je félicite sincèrement mes nouveaux collègues, Madame Ollivier et Monsieur Dyotte, pour leur élection. Je salue également madame Valérie Plante, présidente sortante, pour son mandat remarquable à la tête du caucus. À de nombreuses reprises, cette instance a fait la démonstration que les enjeux qui nous rassemblent sont nombreux et plusieurs transcendent même notre métropole. Je m’engage donc à ce que ce nouveau caucus soit le reflet d’une communauté métropolitaine unie et solidaire. Plus que jamais, nous collaborerons sur les grands enjeux de notre métropole », a indiqué Monsieur Boyer.

Le nouveau président et son équipe ont profité de la rencontre pour faire le point sur certains dossiers politiques touchant les localités du grand Montréal. L'habitation, la gestion des actifs, la mobilité, la protection des espaces verts et les finances publiques ont notamment été identifiés comme des sujets prioritaires pour les prochains mois.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


L’opposition s’inquiète de l’avenir du plan stratégique d’Hydro-Québec

L’avenir d’Hydro-Québec inquiète les partis d’opposition qui affirment qu’un flou demeure quant à la stratégie de la société d’État dans la foulée des départs de sa présidente-directrice générale, Sophie Brochu, et du chef d’exploitation, Éric Filion.  Le chef de l’opposition officielle, Marc Tanguay, a qualifié la situation à Hydro-Québec de ...

durée Hier 10h00

Le mirage du recrutement d'infirmières qualifiées à l'étranger

Après avoir échoué à recruter des centaines de préposés aux bénéficiaires à l’international, le gouvernement de François Legault fait maintenant miroiter la même solution pour répondre à la pénurie d’infirmières. Si le passé est garant de l’avenir, les chances sont minces de voir affluer des milliers de professionnelles pour venir à la rescousse ...

30 janvier 2023

L'opposition veut de l'action du gouvernement en matière de recrutement en santé

Devant l'échec criant du gouvernement de la Coalition avenir Québec en matière de recrutement de préposés aux bénéficiaires à l'étranger, les partis d'opposition réclament des gestes concrets. Du côté de l'opposition officielle, le porte-parole en matière de santé André Fortin parle d'une situation « particulièrement désolante » puisque l'enjeu ...