Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Régie de l'énergie

Feu vert à l’entente entre Hydro-Québec et Énergir

durée 11h00
20 mai 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

La Régie de l’énergie donne le feu vert au partenariat entre Hydro−Québec et le distributeur de gaz naturel Énergir, une entente qui avait été critiquée par des groupes de consommateurs et environnementalistes.

L’entente, annoncée en juillet dernier, vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) en convertissant à la biénergie des systèmes de chauffage au gaz. Pour ce faire, Hydro−Québec devra d’abord indemniser et verser 400 millions $ à Énergir pour ses pertes de revenus. 

La Régie s’est rangée aux arguments d’Hydro−Québec qu’il aurait été «nettement» plus coûteux d’électrifier complètement les marchés visés que d’adopter la biénergie, dans sa décision rendue jeudi. Elle juge également que l’entente est «dans l’intérêt public».

Hydro−Québec estime, pour sa part, que la biénergie permettra des économies de 1,7 milliard $ d’ici 2030 par rapport à un scénario où l’on aurait électrifié les marchés visés qui s’alimentent actuellement au gaz naturel.

L’impact tarifaire de l’entente sur les clients d’Hydro−Québec est de l’ordre de 1,43 % d’ici 2030, selon la Régie. Une estimation semblable à celle fournie par la société d’État. «Ainsi, le client résidentiel ayant un logement 5 1/2, aurait un impact tarifaire sur sa facture d’électricité annuelle de l’ordre de 2,84 $, à compter de 2025, donne−t−on en exemple dans le jugement. Ce montant est estimé à 12,71 $ par année en 2030.  

La décision de la Régie était la dernière étape réglementaire avant de permettre à la société d’État et à Énergir de mettre en œuvre leur entente. 

Stéphane Rolland, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 février 2023

Vapotage chez les jeunes: Dubé prêt à sévir pour limiter l'accès

Le gouvernement Legault songe à limiter davantage l'accès aux produits de vapotage. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé entendre jeudi qu'il était inadmissible qu'autant de jeunes vapotent actuellement. Il réagissait à un reportage du quotidien Le Devoir indiquant qu'il est facile même pour les mineurs de se procurer des ...

2 février 2023

Commissaire à la langue française: QS fait volte-face, approuve le candidat de la CAQ

Québec solidaire (QS) effectue un changement de cap et consent désormais à ce que le philosophe Benoît Dubreuil devienne le tout premier commissaire à la langue française. Le parti de Gabriel Nadeau-Dubois s'était opposé l'année dernière à la nomination de M. Dubreuil, se disant en désaccord avec ses propos passés sur la langue et ...

2 février 2023

Bernard Drainville blâme les libéraux pour le manque d’enseignants dans les écoles

Questionné sur les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre dans les écoles, Bernard Drainville renvoie la balle aux libéraux tandis que l’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao, admet des regrets sur les compressions en éducation.  M. Leitao a dit que, si c’était à refaire, il aurait été «plus modéré » dans le contrôle des dépenses ...