Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Parti conservateur du Québec

Éric Duhaime a dévoilé le slogan électoral de sa formation politique pour la campagne électorale 2022 : « Libres chez nous ! »

durée 18h00
5 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

C’est devant le parlement que le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, a dévoilé ce matin le slogan électoral de sa formation politique pour la campagne électorale 2022 : « Libres chez nous ! ».

Alors qu’en 1960, le Québec voulait être davantage maître chez lui à l’intérieur du Canada, aujourd’hui, les Québécois souhaitent être plus libres chez eux, à l’intérieur du Québec. Le slogan du Parti conservateur du Québec se veut donc un clin d’œil au slogan qui a possiblement le plus marqué l’imaginaire québécois, soit celui de Jean Lesage, « Maîtres chez nous ».

Accompagné de candidat(e)s de la grande région de Québec, de Chaudière-Appalaches et de la Mauricie/Centre-du-Québec, Monsieur Duhaime a expliqué toute la signification du slogan qui marquera la campagne électorale des conservateurs et qui porte en lui tout ce que le parti propose aux Québécois :

« En 2022, le Parti conservateur du Québec propose de donner plus de liberté à tous les Québécois. Des travailleurs plus libres, à qui on laisse plus d’argent dans leurs poches grâce à nos baisses d’impôt. Des patients plus libres, qui peuvent se faire soigner au public et au privé, dans un système plus efficace, avec une assurance publique universelle. Des parents plus libres, qui peuvent choisir leurs garderies s’ils n’ont pas de places en CPE ou s’ils préfèrent un autre type de garde. Des Québécois plus libres, qui exploitent leurs hydrocarbures en vue de devenir autonomes en matière énergétique et ne plus dépendre du gaz et du pétrole étrangers. Des usagers du transport en commun plus libres, qui ont l’autobus gratuit à Québec plutôt qu’un inutile tramway qui coûte les yeux de la tête. »

« Libres chez nous ! », c’est respecter davantage la liberté de choix de chaque individu, plutôt qu’un gros gouvernement qui impose ses choix. « Libres chez nous » témoigne finalement d’une approche différente de celle des années 60. Alors que les aspirations du Québec étaient d’abord collectives, elles sont de nos jours plus individuelles et personnelles. On est animé par la même volonté d’améliorer la vie des Québécois, mais on veut le faire dans nos propres vies d’abord pour que s’additionnent les changements, plutôt que d’imposer le changement à partir d’en haut. », conclut Éric Duhaime.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


25 novembre 2022

Les montants ponctuels de l'État seront versés dès les prochains jours

Revenu Québec annonce vendredi que la distribution des montants ponctuels versés par le gouvernement provincial pour aider les Québécois à faire face à un taux d’inflation plus élevé que prévu s’amorcera d’ici le début du mois de décembre.  Les versements de l'aide financière seront effectués à plus de 6,5 millions de contribuables. Les ...

25 novembre 2022

Justin Trudeau livrera le dernier témoignage de la Commission Rouleau

Le premier ministre Justin Trudeau comparaîtra vendredi à l'enquête publique portant sur la décision de son gouvernement d'invoquer des pouvoirs d'urgence en réponse aux manifestations du «convoi de la liberté» l'hiver dernier Le témoignage de M. Trudeau clôturera six semaines d'audiences à la Commission sur l'état d'urgence, qui a déjà entendu ...

24 novembre 2022

Le gouvernement fédéral annoncera une stratégie d'adaptation au climat changeant

Le Canada est sur le point de se doter d'une nouvelle stratégie nationale d'adaptation au climat, le gouvernement ayant l'intention d'éliminer les décès dus à la chaleur et aux incendies de forêt, de protéger les maisons et les entreprises les plus exposées aux risques d'inondation et d'aider les gens évacués à rentrer plus rapidement à la ...