Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Action Laval

Refus du vote expéditif concernant le nouveau code d’urbanisme

durée 18h00
14 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Dans la situation actuelle, les conseillers municipaux d’Action Laval n’ont pas toute l’information nécessaire pour voter favorablement pour l’adoption du nouveau code d’urbanisme qui a été débattu hier soir par le conseil municipal, les élus d’Action Laval refusent d’adopter ce nouveau code.

« Ce nouveau code d’urbanisme est une bonne nouvelle en soi, car oui, nous avons besoin de mettre à jour notre code actuel. Par contre, on ne peut appuyer quelque chose d’une telle importance qui changera la facette de la ville pour les décennies à venir, sans trop savoir quels seront les impacts financiers, juridiques et économiques pour Laval. » indique M. De Cotis, conseiller municipal de Saint-Bruno.

« Jusqu’à aujourd’hui, personne n’a répondu à nos questions. Nous sommes dans une incertitude totale des impacts que ce code aura pour notre ville. On nous a fait une présentation de deux heures une semaine avant l’adoption du nouveau code. On nous envoie toute la documentation deux semaines avant le conseil. C’est vraiment un manque flagrant de sérieux et je considère que l’administration nous prend pour des suiveux. Nous sommes redevables envers nos citoyens et j’espère qu’ils sont conscients de cela. »

« Il faut que les conseillers municipaux soient en mesure d’expliquer ce nouveau code et en ce moment, avec le peu d’information que nous avons, on ne peut pas répondre convenablement aux citoyens de nos districts par rapport à ce nouveau code », souligne M. Achille Cifelli, conseiller municipal de Val-des-Arbres et chef intérimaire d’Action Laval.

« Laval mérite mieux que d’être une ville d’essais-erreurs ! L’administration Boyer ne connait pas les vraies conséquences autour d’un nouveau code d’urbanisme et nous laisse perplexes et sans réponse à nos questions. Nous avons besoin de plus de temps pour étudier l’ampleur et les conséquences qui découleront de ce nouveau code d’urbanisme », ajoute-t-il.

Les élus d’Action Laval auraient aimé avoir quelques mois de plus pour mieux identifier les impacts et ainsi prendre une décision plus éclairée.

C’est la raison pour laquelle Action Laval a proposé la création d’un comité formé d’élus qui auraient la charge d’analyser le projet du nouveau code de l’urbanisme.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


12 août 2022

Plus de 11 000 nouveaux logements sociaux et abordables, promet la CAQ

La Coalition avenir Québec (CAQ) promet la construction de milliers de nouveaux logements abordables et sociaux dans un second mandat.  François Legault y est allé d'un premier engagement avant même le déclenchement de la campagne électorale, prévu d'ici la fin du mois d'août.  Le chef caquiste a promis vendredi d'ériger 11 700 logements ...

11 août 2022

Pierre Reid: un directeur général des élections sans véritable mandat

Malgré la proximité d’élections générales, le gouvernement Legault n’a pas pris la peine de s’assurer que le Directeur général des élections (DGEQ) ait les coudées franches pour effectuer son travail en toute sérénité, au moment où il en aurait le plus besoin, soit dans les mois précédant la campagne et lors de la tenue du scrutin du 3 ...

11 août 2022

Publicité pré-électorale: Le DGEQ veut mettre fin au «bar ouvert»

Il est temps de mettre fin au «bar ouvert» qui a permis aux partis politiques de dépenser sans compter en publicités de toutes sortes plusieurs mois avant le déclenchement de la campagne électorale. C’est du moins l’avis du Directeur général des élections du Québec (DGEQ), qui se montre préoccupé par cette question et estime qu’un resserrement de ...