Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Dépôt d'un projet de loi

Québec veut moderniser l'accès aux données de santé des patients

durée 17h00
7 décembre 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Le gouvernement du Québec a dévoilé mercredi le contenu de son projet de loi visant à moderniser l'accès aux données de santé des patients. Une démarche qui vise une plus grande transparence ainsi qu'un meilleur partage de l'information entre les professionnels.

La Loi sur les renseignements de santé et de services sociaux et modifiant diverses dispositions législatives permettra aux patients de consulter plus facilement leur dossier de santé. Ils auront aussi la possibilité de savoir qui a eu accès à leurs renseignements et pourront décider de partager ou non ces informations avec d'autres professionnels.

Pour résumer le concept de la nouvelle approche, les dossiers médicaux ou de services sociaux ne seront plus répartis chez chacun des professionnels consultés, mais suivront le patient partout où il ira chercher de l'aide.

Plusieurs objectifs sont visés par la modernisation de la loi, dont celui de favoriser la «participation active» des gens dans l'amélioration de leur santé. On souhaite aussi faciliter le travail des professionnels du réseau en améliorant l'efficacité du partage d'information.

De plus, on cherche à simplifier le travail des chercheurs en leur donnant un meilleur accès aux données de santé tout en assurant la confidentialité de leur utilisation.

À ce sujet, on assure que «des normes de protection robustes» seront mises en place pour protéger les renseignements personnels des Québécois.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, et le ministre de la Cybersécurité et du Numérique, Éric Caire, ont tenu une conférence de presse conjointe pour présenter le contenu du projet de loi.

Pour le ministre Dubé, cette modernisation du système d'information correspond à l'un des piliers de son plan de santé. Il a notamment rappelé qu'en début de pandémie de COVID-19, le gouvernement avait de la difficulté à poser les bons gestes parce qu'il manquait de données.

Ugo Giguère, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 février 2023

Vapotage chez les jeunes: Dubé prêt à sévir pour limiter l'accès

Le gouvernement Legault songe à limiter davantage l'accès aux produits de vapotage. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé entendre jeudi qu'il était inadmissible qu'autant de jeunes vapotent actuellement. Il réagissait à un reportage du quotidien Le Devoir indiquant qu'il est facile même pour les mineurs de se procurer des ...

2 février 2023

Commissaire à la langue française: QS fait volte-face, approuve le candidat de la CAQ

Québec solidaire (QS) effectue un changement de cap et consent désormais à ce que le philosophe Benoît Dubreuil devienne le tout premier commissaire à la langue française. Le parti de Gabriel Nadeau-Dubois s'était opposé l'année dernière à la nomination de M. Dubreuil, se disant en désaccord avec ses propos passés sur la langue et ...

2 février 2023

Bernard Drainville blâme les libéraux pour le manque d’enseignants dans les écoles

Questionné sur les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre dans les écoles, Bernard Drainville renvoie la balle aux libéraux tandis que l’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao, admet des regrets sur les compressions en éducation.  M. Leitao a dit que, si c’était à refaire, il aurait été «plus modéré » dans le contrôle des dépenses ...