Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Vasilios Karidogiannis

Action Laval demande la démission du président du comité consultatif sur les transports et la mobilité durable

durée 08h00
13 janvier 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Lors de la séance du Conseil municipal du 11 janvier dernier, David De Cotis,  le conseiller municipal de Saint-Bruno, ancien vice-président du Comité exécutif et leader au conseil, ainsi que  Achille Cifelli, conseiller municipal du district Val-des-Arbres et chef par intérim d’Action Laval, ont appris avec consternation que le comité consultatif sur les transports et la mobilité durable n’avait tenu aucune réunion depuis la nomination de son président, Vasilios Karidogiannis, en novembre 2021.

Alors que le Maire  soutient que l’environnement et la mobilité durable sont au sommet de ses priorités, il semblerait que son équipe ne le suit pas sur ce plan. 

Secondé à la tête du comité par nul autre que le vice-président du Comité exécutif, Ray Khalil, les priorités du président semblent prendre plutôt forme dans les médias sociaux. Action Laval a appris que c’est  sans mandat de son comité que le président s’est présenté à l’assemblée du Conseil avec un avis de proposition pour obtenir l’accord du Conseil pour mener « une consultation publique avec les citoyens [sic]. » 

Monsieur De Cotis pointait que « Cette administration tient continuellement un double discours, et nous avons ici  une belle démonstration. Le maire nous dit que l’environnement et la mobilité durable sont au cœur de ses  préoccupations, mais il est incapable de traduire cela en gestes. » 

L’aveu du président du Comité consultatif est troublant, estime Action Laval, surtout à la lumière de la démarche qu’il a entreprise au  nom de ce comité. Le poids réel qu’auront les recommandations de ce comité a aussi été remis en cause, lorsque le président du comité s’est soumis à la directive du Vice-président du Comité exécutif sur un simple signe de  tête.  

« Il est évident que le président du Comité consultatif n’a pas le leadership nécessaire pour guider ce comité, » relevait  Monsieur Cifelli. « Il n’a aucune raison de conserver son poste à la tête de cet important comité. Aussi, demandons nous au Maire de le démettre de cette fonction. » 

Monsieur Karidogiannis a fait part d’une autre révélation toujours aussi perturbante. S’il refuse que la consultation publique qu’il a demandée soit menée par l’équipe de Repensons Laval, c’est parce qu’il veut garder  la possibilité « d’arranger tout cela et y ajouter [son] biais. » Il admet ainsi que sa consultation n’a rien de public,  mais relève plutôt de l’intérêt politique. 

Action Laval est la principale opposition à la Ville de Laval, composé de cinq élus : Aglaia Revelakis (Chomedey),  Achille Cifelli (Chef par intérim, Val-des-Arbres), David De Cotis (Saint-Bruno), Isabelle Piché (Saint-François) et  Paolo Galati (Saint-Vincent-de-Paul). Action Laval entend avoir un œil attentif sur les finances de la Ville afin  d’améliorer la transparence des décisions, ainsi que l’imputabilité des décideurs, tout en assurant la reddition de  compte de l’administration. L’intérêt supérieur des citoyens est cœur de la démarche des conseillers municipaux  d’Action Laval. 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 février 2023

Vapotage chez les jeunes: Dubé prêt à sévir pour limiter l'accès

Le gouvernement Legault songe à limiter davantage l'accès aux produits de vapotage. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé entendre jeudi qu'il était inadmissible qu'autant de jeunes vapotent actuellement. Il réagissait à un reportage du quotidien Le Devoir indiquant qu'il est facile même pour les mineurs de se procurer des ...

2 février 2023

Commissaire à la langue française: QS fait volte-face, approuve le candidat de la CAQ

Québec solidaire (QS) effectue un changement de cap et consent désormais à ce que le philosophe Benoît Dubreuil devienne le tout premier commissaire à la langue française. Le parti de Gabriel Nadeau-Dubois s'était opposé l'année dernière à la nomination de M. Dubreuil, se disant en désaccord avec ses propos passés sur la langue et ...

2 février 2023

Bernard Drainville blâme les libéraux pour le manque d’enseignants dans les écoles

Questionné sur les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre dans les écoles, Bernard Drainville renvoie la balle aux libéraux tandis que l’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao, admet des regrets sur les compressions en éducation.  M. Leitao a dit que, si c’était à refaire, il aurait été «plus modéré » dans le contrôle des dépenses ...