Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Politique provinciale

Un Québec indépendant devrait assumer 400 milliards $ de dette

durée 12h57
23 octobre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Un Québec indépendant devrait assumer une dette brute de tout près de 400 milliards $.

C'est ce qui ressort d'un portrait des finances publiques d'un Québec souverain rendu public lundi par le chef péquiste Paul Saint-Pierre Plamondon.

Le document de 84 pages était attendu depuis le printemps et sa publication avait été reportée par le Parti québécois (PQ) après l'élection complémentaire dans Jean-Talon.    

On y fait état qu'un éventuel Québec indépendant devrait assumer sa part de la dette fédérale pour 2022 estimée à plus de 185 milliards $. À cela s'ajoute la dette actuelle du Québec, estimée à 212,2 milliards $, pour un total de plus de 397 milliards $.

Néanmoins, le PQ plaide que le Québec ferait bonne figure, en étant deuxième dans les pays du G7 en matière de ratio dette/PIB, juste après l'Allemagne.

C'est «nettement avantageux», a plaidé le chef péquiste en conférence de presse à l'Université Laval à Québec. 

Selon le parti, il ne fait aucun doute qu'un Québec indépendant pourrait non seulement assumer les dépenses du fédéral et maintenir la totalité des services, mais disposerait même de nouvelles sommes importantes pour les investir comme bon lui semble.    

D'ailleurs, le parti assure que le Québec ferait mieux que la majorité des économies avancées quant à son déficit et sa dette.

Cet exercice, qui a été effectué maintes fois par le Parti québécois (PQ) durant son histoire, vise essentiellement à tenter de démontrer la viabilité financière d'un État indépendant et à contrecarrer les arguments des adversaires voulant que le Québec soit bénéficiaire de la fédération.

Patrice Bergeron, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Ottawa forcera les banques à identifier clairement les remises sur le carbone

Les banques canadiennes qui refusent d'identifier nommément la remise canadienne sur le carbone lorsqu'elles effectuent des dépôts directs forcent le gouvernement à modifier la loi pour les obliger, a soutenu le ministre de l'Environnement Steven Guilbeault. Le ministre Guilbeault prend position après que le budget fédéral de mardi a promis de ...

durée Hier 10h00

Des investissements de près de 262 M$ pour des infrastructures routières

La région de Laval reçoit des investissements de 261 950 000 $ dans les réseaux de transport routiers afin de rendre les déplacements plus sécuritaires.  C'est ce qu'a annoncé le ministre responsable de la région de Laval, Christopher Skeete, la députée de Vimont, Valérie Schmaltz, la députée de Laval-des-Rapides, Céline Haytayan, et la députée ...

18 avril 2024

La FIQ prend le pouls de ses syndicats locaux, après le rejet de l'entente

Le comité de négociations de la FIQ vient de commencer une série de discussions avec ses syndicats locaux pour savoir ce qui a été exprimé lors des assemblées générales, ce qui a cloché avec l'entente de principe qui a été rejetée par les membres. Ces échanges, qui ont commencé au milieu de cette semaine, continueront jusqu'à mardi prochain avec ...