Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Selon le directeur parlementaire du budget

L'aide aux usines de batteries coûtera 5,8 G $ de plus que projeté

durée 18h00
17 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le directeur parlementaire du budget estime que le coût total de l'aide provinciale et fédérale à la fabrication de batteries pour véhicules électriques au Canada dépassera de 5,8 milliards $ les projections gouvernementales.

Un rapport publié vendredi analyse les coûts pour les gouvernements des récents accords conclus avec Northvolt, Volkswagen et Stellantis-LGES pour que ces entreprises implantent en Ontario et au Québec des usines de fabrication de batteries pour véhicules électriques.

Dans son rapport, le directeur parlementaire du budget (DPB) fixe le coût total de l'aide gouvernementale à 43,6 milliards $ entre 2022 et 2033, soit 5,8 milliards $ de plus que les 37,7 milliards $ annoncés par Ottawa et les provinces jusqu'ici.

Le rapport indique que les 5,8 milliards $ supplémentaires représentent la perte de recettes fiscales pour les gouvernements fédéral, québécois et ontarien combinés.

Sur les coûts totaux de 43,6 milliards $, 62 % seront assumés par le gouvernement fédéral (26,9 milliards $) et 38 % par les gouvernements du Québec et de l'Ontario (16,7 milliards $).

Pour ce qui concerne la future usine de Northvolt en Montérégie, le DPB estime à 11 ans le seuil de rentabilité de la subvention à la production, pouvant atteindre 4,6 milliards $, d'Ottawa et de Québec. 

Pourtant, le gouvernement fédéral «a utilisé la méthodologie du DPB pour estimer un seuil de rentabilité de neuf ans en se basant sur une production à plein régime chaque année», indique le rapport.

«De par son format, cette estimation [de neuf ans] exclut tous les nœuds de la chaîne d’approvisionnement des véhicules électriques, à l’exception de la fabrication de cellules», lit-on dans le rapport.

Le DPB évalue par ailleurs le seuil de rentabilité à 15 ans pour la subvention à Volkswagen et à 23 ans pour l'aide à Stellantis, en Ontario.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


La Banque du Canada devrait réduire de nouveau son taux directeur

OTTAWA — La Banque du Canada doit annoncer sa décision sur les taux d'intérêt cet avant-midi alors que la plupart des économistes s'attendent à une réduction du taux directeur. Les observateurs estiment que le ralentissement de l'inflation et la faiblesse de l'économie justifient une deuxième réduction consécutive de la part de la banque ...

22 juillet 2024

La candidate à l'investiture démocrate Kamala Harris a des liens avec le Canada

Le président américain Joe Biden se retire de son poste de candidat démocrate aux élections américaines de novembre et apporte son soutien à la vice-présidente Kamala Harris, diplômée d'une école secondaire de Westmount, qui a passé plusieurs années dans la métropole québécoise. Voici ce qu'il faut savoir sur ses relations avec le ...

18 juillet 2024

Alerte: le ministre du Travail, Seamus O'Regan, quitte le cabinet

Le ministre du Travail et des Aînés, Seamus O'Regan, quitte le cabinet de Justin Trudeau et ne se représentera pas aux prochaines élections fédérales, selon deux sources bien au fait de la situation. Le ministre de 53 ans a été élu au Parlement en 2015 et fait partie du cabinet depuis 2017. Il a été à la tête de plusieurs ministères. Plus de ...