Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pages Facebook partisanes

La commissaire à l’éthique veut se pencher sur l’utilisation des médias sociaux

durée 18h00
21 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Avec des pages Facebook d’élus qui deviennent plus partisanes juste avant une élection, la commissaire à l’éthique de l’Assemblée nationale, Ariane Mignolet, veut se pencher sur l’utilisation des réseaux sociaux par les députés. 

«Le code d’éthique s'applique dans l'exercice de votre charge et permet une utilisation des biens et services de l'État pour l'exercice de votre charge, ce qui exclut les activités partisanes», a-t-elle expliqué mardi devant des élus lors des consultations particulières sur son rapport visant à resserrer les critères en matière de conflit d’intérêts.

Notons que le présent rapport n’aborde pas spécifiquement les réseaux sociaux. Mme Mignolet a indiqué qu'ils pourraient faire l’objet de recommandations dans son prochain rapport qui sera déposé dans environ un an. «C’est un sujet sur lequel je me penche, mais je ne suis pas prête à tirer des conclusions», a-t-elle indiqué. 

«On constate que plus on s'approche d'une période électorale, plus le contenu se mélange et c'est difficile de faire la part des choses», soutient la commissaire. 

Selon elle, un citoyen qui suit un élu sur Facebook par exemple, peut avoir de la difficulté à savoir s’il s’exprime en tant que représentant d’une circonscription, ministre ou encore chef d’un parti politique

«Le Code ne prévoit actuellement pas de dispositions spécifiques aux médias sociaux, mais il s’applique à l’ensemble des communications effectuées dans l’exercice de la charge du député, incluant les communications en ligne», précise la conseillère en communication au bureau de la commissaire à l’éthique, Anne-Sophie St-Gelais. 

La commissaire à l’éthique de l’Assemblée nationale s’est d’ailleurs réjouie d’être finalement entendue par les parlementaires québécois quatre ans après le dépôt de son rapport.

Elle a réitéré qu’elle souhaite que la formation en matière d’éthique devienne obligatoire pour les élus. Ariane Mignolet déplore que les députés de l’Assemblée nationale ne soient pas suffisamment conscientisés et informés sur les enjeux éthiques les concernant.

Thomas Laberge, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Alerte: le ministre du Travail, Seamus O'Regan, quitte le cabinet

Le ministre du Travail et des Aînés, Seamus O'Regan, quitte le cabinet de Justin Trudeau et ne se représentera pas aux prochaines élections fédérales, selon deux sources bien au fait de la situation. Le ministre de 53 ans a été élu au Parlement en 2015 et fait partie du cabinet depuis 2017. Il a été à la tête de plusieurs ministères. Plus de ...

durée Hier 15h00

L'équipe de direction de Santé Québec prend forme avec quatre nouvelles nominations

Quatre nouveaux membres font leur entrée dans l'équipe de direction de l'agence Santé Québec. D'autres nominations seront annoncées d'ici la fin de l'été, moment où l'équipe exécutive devrait être complète. Les nouveaux membres sont Julie Boucher, Sonia Dugas, Patrick Thierry Grenier et Vincent Lehouillier. Leur nomination a été entérinée par le ...

durée Hier 13h00

Première Grande Marche lavalloise contre les violences sexuelles

Le 5 octobre, la population est invitée à participer à la Première Grande Marche lavalloise contre les violences sexuelles. La Table de concertation en violence conjugale et agression à caractère sexuel de Laval (TCVCASL) et le projet Laval alliée contre les violences sexuelles (LACVS), est une initiative possible grâce à la Politique ...