Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

CSQ, CSN, FTQ et APTS

Première semaine de votes du front commun: les membres approuvent l'entente

durée 18h00
19 janvier 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Après une première semaine d'assemblées des syndicats membres du front commun, les syndiqués qui se sont prononcés ont entériné l'entente de principe conclue avec le gouvernement du Québec.

Mais on en est seulement à une semaine sur cinq dans cette vaste consultation de 420 000 travailleurs dans la santé et l'éducation, à la CSQ, à la CSN, à la FTQ et à l'APTS.

De plus, l'entente intersectorielle, soit celle sur les augmentations de salaires, obtient un appui plus marqué que l'entente sectorielle, qui traite des conditions de travail, du moins chez les syndicats qui tiennent deux votes distincts à ce sujet.

Dans la santé, l'appui se maintient à l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS). 

Au CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue, où travaillent 1700 membres, l'appui atteint 82 %. Dans les Laurentides, un syndicat de 4300 membres a livré un appui de 77 %. Au CHU de Québec-Université Laval, un syndicat de 2000 membres, l'appui atteint 78 %. L'appui est toutefois moindre au syndicat de l'APTS de Lanaudière, qui a 3400 membres: 67 %.

À la FTQ, en santé, le Syndicat québécois des employés de service (SQEES) ne rapportait vendredi que deux votes affichant un appui dans les 70 %; les autres sont au-dessus de 80 %.

L'imposante Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS), affiliée à la CSN, n'a toutefois pas encore livré ses résultats, ni le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) affilié à la FTQ.

La Fédération de la santé, affiliée à la CSQ, a fait savoir qu'elle ne soumettrait pas l'entente sectorielle au vote de ses membres, parce qu'elle en est insatisfaite. Elle ne compte toutefois que 5000 membres; il s'agit d'infirmières. D'ailleurs, la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), qui ne fait pas partie du front commun, et qui représente plus de 90 % des infirmières, n'a toujours pas conclu d'entente avec Québec — signe que le dossier des infirmières n'est toujours pas réglé.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


12 juin 2024

Les conservateurs votent contre la hausse d'impôt sur le gain en capital

Après huit semaines d'un silence assourdissant, les conservateurs ont finalement révélé mardi qu'ils sont contre la hausse d'impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, lorsque les libéraux ont forcé la tenue d'un vote spécifiquement sur cette mesure fiscale. Tous les autres partis ont voté pour. Prenant la parole à la Chambre des ...

10 juin 2024

Gains en capital: un vote aura lieu mardi, les yeux rivés vers les conservateurs

Les conservateurs de Pierre Poilievre devront prendre position au plus tard mardi concernant la mesure qui vise à augmenter l’impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, alors que les libéraux forceront un vote sur la motion de voies et moyens qu'ils ont déposée lundi. Lors d'un point de presse dans le foyer de la Chambre des communes, ...

7 juin 2024

François Legault veut freiner la «tendance inquiétante à la centralisation» d’Ottawa

Le gouvernement caquiste met sur pied un comité pour protéger les valeurs, l'identité et accroître l'autonomie du Québec au sein de la fédération canadienne. Le premier ministre François Legault en a fait l’annonce vendredi au Salon bleu, dénonçant l'intensification d'une «tendance inquiétante à la centralisation et aux empiétements» de la part ...