Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Politique municipale

Le maire de Laval veut améliorer la protection des terres agricoles

durée 14h00
23 janvier 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Jessica Brisson
email
Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

En marge de la consultation nationale sur le territoire et les activités agricoles qui avait lieu aujourd’hui à Laval, le maire de Laval, Stéphane Boyer, a demandé au gouvernement du Québec, dans son intention de moderniser la Loi, d’appuyer la Ville de Laval dans sa volonté de valoriser et d’optimiser l’utilisation de son territoire agricole. Selon M. Boyer, cette démarche pourrait aller jusqu’à la possibilité d’agrandir la zone agricole permanente en sol lavallois. 
 

L’agriculture est à l’origine du développement de l’île Jésus et elle participe pleinement à la vitalité sociale et économique de Laval d’aujourd’hui. Sa pérennité s’inscrit dans la protection et la mise en valeur du territoire agricole protégé en zone périurbaine, notamment par l’exploitation durable des terres caractérisées par des sols de grande qualité.  
 
« Avec une meilleure protection et mise en valeur de la zone agricole permanente, nous souhaitons favoriser l’essor de ce vecteur économique et social important pour Laval. Cela pourrait impliquer d’agrandir le territoire agricole protégé et faciliter le remembrement des terres morcelées par les spéculateurs. Nous souhaitons ainsi conserver l’unicité du territoire lavallois par des nouvelles façons d’urbaniser.  Il y a de quoi être fiers : notre zone agricole est toujours restée stable au fil du temps. Aujourd’hui, nous annonçons notre volonté d’aller encore plus loin. J’ai la conviction que nous pouvons mieux protéger nos terres agricoles sans sacrifier la construction de logements et le développement économique », de dire, Stéphane Boyer, maire de Laval. 

La zone agricole occupe près de 30 % (29,1 %) du territoire lavallois et est divisée en quatre secteurs distincts : 

Secteur Est : 5 885,2 hectares 
Secteur Sainte-Dorothée : 1 012,6 hectares  
Secteur Sainte-Rose : 118,3 hectares  
Secteur Sainte-Dorothée Sud : 37,2 hectares  

En 2022, la zone agricole permanente de Laval comprend 7 100 hectares de terres, dont 47 % des terres sont cultivées.  Depuis 1988, la superficie de la zone agricole permanente est demeurée stable. 

En 2022, le secteur agroalimentaire de Laval a atteint un chiffre d'affaires de 1,3 milliard de dollars, dont 92 millions provenant de la culture de fruits et légumes et de produits d'horticulture ornementale.

Laval compte 225 entreprises dans le secteur agroalimentaire, notamment 119 exploitants agricoles. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Les conservateurs votent contre la hausse d'impôt sur le gain en capital

Après huit semaines d'un silence assourdissant, les conservateurs ont finalement révélé mardi qu'ils sont contre la hausse d'impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, lorsque les libéraux ont forcé la tenue d'un vote spécifiquement sur cette mesure fiscale. Tous les autres partis ont voté pour. Prenant la parole à la Chambre des ...

10 juin 2024

Gains en capital: un vote aura lieu mardi, les yeux rivés vers les conservateurs

Les conservateurs de Pierre Poilievre devront prendre position au plus tard mardi concernant la mesure qui vise à augmenter l’impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, alors que les libéraux forceront un vote sur la motion de voies et moyens qu'ils ont déposée lundi. Lors d'un point de presse dans le foyer de la Chambre des communes, ...

7 juin 2024

François Legault veut freiner la «tendance inquiétante à la centralisation» d’Ottawa

Le gouvernement caquiste met sur pied un comité pour protéger les valeurs, l'identité et accroître l'autonomie du Québec au sein de la fédération canadienne. Le premier ministre François Legault en a fait l’annonce vendredi au Salon bleu, dénonçant l'intensification d'une «tendance inquiétante à la centralisation et aux empiétements» de la part ...