Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Politique municipale

Le maire de Laval veut améliorer la protection des terres agricoles

durée 14h00
23 janvier 2024
Jessica Brisson
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

En marge de la consultation nationale sur le territoire et les activités agricoles qui avait lieu aujourd’hui à Laval, le maire de Laval, Stéphane Boyer, a demandé au gouvernement du Québec, dans son intention de moderniser la Loi, d’appuyer la Ville de Laval dans sa volonté de valoriser et d’optimiser l’utilisation de son territoire agricole. Selon M. Boyer, cette démarche pourrait aller jusqu’à la possibilité d’agrandir la zone agricole permanente en sol lavallois. 
 

L’agriculture est à l’origine du développement de l’île Jésus et elle participe pleinement à la vitalité sociale et économique de Laval d’aujourd’hui. Sa pérennité s’inscrit dans la protection et la mise en valeur du territoire agricole protégé en zone périurbaine, notamment par l’exploitation durable des terres caractérisées par des sols de grande qualité.  
 
« Avec une meilleure protection et mise en valeur de la zone agricole permanente, nous souhaitons favoriser l’essor de ce vecteur économique et social important pour Laval. Cela pourrait impliquer d’agrandir le territoire agricole protégé et faciliter le remembrement des terres morcelées par les spéculateurs. Nous souhaitons ainsi conserver l’unicité du territoire lavallois par des nouvelles façons d’urbaniser.  Il y a de quoi être fiers : notre zone agricole est toujours restée stable au fil du temps. Aujourd’hui, nous annonçons notre volonté d’aller encore plus loin. J’ai la conviction que nous pouvons mieux protéger nos terres agricoles sans sacrifier la construction de logements et le développement économique », de dire, Stéphane Boyer, maire de Laval. 

La zone agricole occupe près de 30 % (29,1 %) du territoire lavallois et est divisée en quatre secteurs distincts : 

Secteur Est : 5 885,2 hectares 
Secteur Sainte-Dorothée : 1 012,6 hectares  
Secteur Sainte-Rose : 118,3 hectares  
Secteur Sainte-Dorothée Sud : 37,2 hectares  

En 2022, la zone agricole permanente de Laval comprend 7 100 hectares de terres, dont 47 % des terres sont cultivées.  Depuis 1988, la superficie de la zone agricole permanente est demeurée stable. 

En 2022, le secteur agroalimentaire de Laval a atteint un chiffre d'affaires de 1,3 milliard de dollars, dont 92 millions provenant de la culture de fruits et légumes et de produits d'horticulture ornementale.

Laval compte 225 entreprises dans le secteur agroalimentaire, notamment 119 exploitants agricoles. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les prochaines étapes dans le dossier de l'assurance médicaments

Le projet de loi sur l'assurance médicaments que le ministre fédéral de la Santé, Mark Holland, a déposé jeudi à la Chambre des communes n'est que la première étape vers un éventuel programme national de couverture universelle. Mais le projet de loi établit déjà une feuille de route sur la manière dont le gouvernement fédéral compte y ...

Les politiciens de tous les horizons ont salué la contribution de Brian Mulroney

L'annonce du décès de Brian Mulroney a suscité des réactions de tous les horizons politiques, notamment sur le réseau social X. L'actuel premier ministre Justin Trudeau n'a pas manqué d'exprimer sa tristesse et son admiration sur le réseau social X: «Brian Mulroney aimait le Canada.(...) Il n’a jamais cessé de travailler pour les Canadiens et a ...

durée Hier 18h00

Ottawa réaffectera 10,5 milliards $ aux soins de santé et le logement

Le gouvernement fédéral réaffectera 10,5 milliards $ des budgets de 69 ministères, organismes et sociétés d'État afin d'augmenter les investissements dans les soins de santé et pour le logement, a présenté la présidente du Conseil du Trésor, Anita Anand.  Les détails figurent dans le budget principal des dépenses du gouvernement, déposé jeudi ...