Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Début du déploiement d’un nouveau réseau dans tous les secteurs de la Ville

Trois planchodromes d’envergure à Laval en 2024

durée 11h25
24 janvier 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Marie-Claude Pilon
email
Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Les adeptes de la planche à roulettes, de la trottinette et des autres sports d’action similaires auront accès à trois nouvelles infrastructures d’envergure en 2024 sur le territoire de la Ville de Laval. 

Le conseil municipal a entériné récemment l’octroi de trois contrats, totalisant un investissement de 6,7M $, pour l’aménagement de planchodromes (skateparks) au parcs du Moulin dans le quartier Saint-François et au parc Notre-Dame à Sainte-Rose, ainsi que d’une piste à rouleaux (pumptrack) au parc du Sablon de Chomedey.

Il s’agit des premières aires de planches à roulettes et de BMX à sortir de terre sur les six sites de proximité prévus au plan d’un déploiement pensé en réseau, qui est une première pour une municipalité au Québec.

« À Laval, on a à cœur de favoriser l’accès à tous les sports. Ces infrastructures, conçues par des experts du milieu, feront la fierté de nos planchistes et deviendront sans aucun doute une référence au sein de la communauté des sports d’action. Tout a été pensé pour que chacun et chacune y trouve son compte, de la personne qui débute à celle qui voit grand ! », indique Stéphane Boyer, maire de Laval. 

« Avec la concrétisation de trois nouveaux planchodromes à Laval, nous élevons notre ville à un niveau supérieur en matière de sports et de loisirs. Ces espaces modernes et animés viendront répondre aux besoins de notre population adepte de planche à roulettes, BMX, trottinette et patins à roues alignées. Je suis ravi de contribuer à bâtir un avenir foisonnant d’activités récréatives de qualité et adaptées à toute la famille », ajoute Nicholas Borne, conseiller municipal de Laval-Les Îles, membre du comité exécutif et responsable du dossier des sports et des loisirs. 

Les concepts proposés sur chacun des sites ont été dévoilés au printemps dernier sous forme de courtes capsules vidéo. Les mises en chantier débuteront ce printemps pour rendre les installations accessibles à l’automne 2024.

Un réseau bien pensé

C’est dans l’optique d’offrir des infrastructures sportives de qualité et répondant aux besoins grandissants de la population que se déploie le nouveau réseau de planchodromes, en remplacement ou en complément des modules déjà en place dans les parcs de la Ville. Ces installations seront réparties équitablement sur le territoire et auront toutes un élément signature commun, offrant à la fois une unicité et une complémentarité.

On retrouvera au parc Notre-Dame à Sainte-Rose un design unique, de type plaza, comprenant une impressionnante structure de mini rampe abritée et de nombreux modules rappelant des éléments de paysages urbains (rampes, bordures, promontoires, escaliers, etc.). Au parc du Moulin à Saint-François, les adeptes de street et de la transition bénéficieront d’un circuit fluide, d’un bol, de zones de saut et de rails. Finalement, c’est l’option piste à rouleaux (pumptrack) qui a été privilégiée au parc du Sablon, à Chomedey. Il s’agit d’une piste composée de bosses arrondies et de virages relevés qu’il est possible de franchir sans pédaler. Ce dernier circuit est idéal pour la pratique du BMX et du vélo de montagne, tout en restant accessible aux planches à roulettes et aux trottinettes.

Ces nouveaux plateaux sportifs seront construits sur des sites déjà minéralisés au sein des parcs afin de ne pas sacrifier d’espaces verts. La conservation des arbres matures existants et la plantation de nouveaux arbres et arbustes sont d’ailleurs prévues aux concepts pour fournir de l’ombre et réduire l’effet d’îlot de chaleur.

À noter que des œuvres d’art public de l’artiste Germaine Koh, lauréate en 2023 du prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques, seront intégrées aux aires de pratique.

Suite du déploiement

Les prochains sites qui accueilleront des aires pour planches à roulettes d’exception sont les parcs Saint-Claude à Laval-des-Rapides, Laval-Ouest dans le quartier Laval-Ouest et de Lausanne à Vimont. La phase de conceptualisation débutera au cours des prochains mois.

À moyen terme, d’autres petites installations pourraient venir compléter l’offre de proximité, sous forme de « sites satellitaires » dans des parcs, selon les besoins.

Informations additionnelles

L’octroi des contrats pour la réalisation des travaux d’aménagement se détaille comme suit :

- Lanco Aménagement inc. (2 000 398,29 $, incluant les taxes) pour le planchodrome du parc du Moulin; 

- Excavation P. Dupras inc. (2 678 532,33 $, incluant les taxes) pour le planchodrome du parc Notre-Dame; 

- Lavallée & Frères (1959) Ltée (2 058 999,99 $, incluant les taxes) pour la piste à rouleaux du parc du Sablon; 

Les concepts des sites ont été développés par Karyne Architecte Paysagiste (KAP) et Spinworks.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


La Caisse de dépôt et placement contredit Geneviève Guilbault

Contrairement à ce que ne cesse de répéter la vice-première ministre et ministre des Transports, Geneviève Guilbault, ce n'est pas une «grande majorité» des parties prenantes consultées par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) dans le cadre de son analyse de la mobilité à Québec qui ont parlé de «sécurité économique». En fait, ce ne ...

14 juin 2024

Le gouvernement Legault limite la hausse de la taxe scolaire à 3 %

Comme il l'a fait les années dernières, le gouvernement Legault a annoncé vendredi qu'il limiterait la hausse de la taxe scolaire à une moyenne de 3 %. Québec s'engage d'ailleurs à verser le manque à gagner aux centres de services scolaires, qui se chiffre à 150 millions $. Le gouvernement a précisé dans un communiqué que le taux de la taxe ...

12 juin 2024

Les conservateurs votent contre la hausse d'impôt sur le gain en capital

Après huit semaines d'un silence assourdissant, les conservateurs ont finalement révélé mardi qu'ils sont contre la hausse d'impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, lorsque les libéraux ont forcé la tenue d'un vote spécifiquement sur cette mesure fiscale. Tous les autres partis ont voté pour. Prenant la parole à la Chambre des ...