Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le conseil municipal adopte les modifications réglementaires requises

Le projet de complexe cinématographique Trudel Studios à Laval se concrétisera

durée 10h31
31 janvier 2024
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Les membres du conseil municipal ont adopté hier le Règlement modifiant le Règlement S.A.D.R-1 concernant le schéma d’aménagement et de développement révisé de la Ville de Laval.

Cette modification permet d’assurer la conformité d’usage prévu du lot ciblé dans le quartier Saint-François pour l’établissement d’un complexe de production cinématographique d’envergure, projet connu sous le nom de Trudel Studios. À cette occasion, les élus ont aussi pu prendre connaissance du rapport de la commission ayant fait le bilan de la consultation publique de 30 jours tenue en décembre 2023 et en janvier 2024.

Le projet, présenté pour la première fois il y a deux ans, a depuis été bonifié pour viser une meilleure conformité aux normes prévues au Code de l'urbanisme. Ce nouveau cadre réglementaire, en vigueur depuis novembre 2022, permet entre autres d'exiger un pourcentage d'espaces verts dans tout nouveau projet et de réduire les nuisances potentielles pour les milieux environnants.

Suivant le dépôt d'un avis favorable de la commission de modification du schéma d'aménagement et de développement révisé, le conseil municipal a entériné à majorité la modification réglementaire, en ralliant notamment la principale opposition.

« Après avoir consulté la population deux fois plutôt qu’une, nous donnons le feu vert à la création d’un important complexe de production cinématographique à Laval. S’il se réalise, ce projet permettra la création de centaines d’emplois, tout en développant une toute nouvelle industrie en sol lavallois. Rappelons que depuis la première mouture présentée à la population, le projet a été bonifié afin d’inclure davantage d’espaces végétalisés et d’améliorer l’intégration du bâtiment au secteur. Les consultations publiques et les sondages effectués ces derniers mois démontrent d’ailleurs qu’une majorité de citoyens et de citoyennes appuient ce projet », indique Stéphane Boyer, maire de Laval. 

La consultation s’est amorcée le 13 décembre 2023 par une assemblée publique lors de laquelle les citoyens ont pu recevoir des renseignements sur le projet, poser des questions et exprimer leur opinion. Par la suite, une période de consultation écrite de 30 jours était prévue. En tout, plus de 360 personnes ont participé à ce processus en assistant à l’assemblée ou en faisant part de leurs commentaires et questions.

Faits saillants de la consultation publique

·Au total, 243 interventions ont été enregistrées, dont 32 lors de l’assemblée publique et 211 lors de la période de consultation écrite.

Une vaste majorité des interventions étaient favorables (173), 21 étaient neutres et 49 étaient défavorables.

L’ensemble de la documentation associée à la consultation, dont le rapport de la commission, peut être consulté ici : https://www.laval.ca/Pages/Fr/Calendrier/assemblee-consultation-publique-cdu-1-3-sadr-1-7.aspx

« Je tiens à remercier l’ensemble des personnes qui ont participé à la démarche de consultation publique. Si un projet de cette envergure présente des bénéfices majeurs, je comprends que cela puisse aussi soulever des préoccupations. C’est pourquoi nous lancerons dès 2024 une démarche visant à réviser la planification du secteur de manière à assurer une intégration harmonieuse avec le quartier résidentiel à développer, tout en révisant notre approche sur la mise en valeur et la protection du secteur agricole avoisinant », a ajouté M. Boyer. 

Prochaines étapes

- À la suite de la réception de l’avis de conformité de la modification au schéma d’aménagement et de développement révisé (SADR) auprès du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) et de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), adoption d’un règlement de concordance pour assurer l’arrimage du Code de l’urbanisme (CDU) avec la modification apportée au SADR.

- Dépôt par le promoteur de la demande de permis (incluant les études et les plans exigés) pour le plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) et le permis de construction.

- Analyse du PIIA par le Service de l’urbanisme, recommandations du comité consultatif d’urbanisme (CCU) et approbation du comité exécutif.

- Délivrance du permis de construction et de branchement.

- Vente du terrain.

- Mise en chantier du projet.

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


L'ombudsman de la Défense demande aux députés de rendre son bureau indépendant

L'ombudsman de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes demande aux députés de régler un conflit d'intérêts évident et de rendre son bureau indépendant. Gregory Lick a soulevé lundi au comité de la défense de la Chambre des communes que son bureau relève du ministre de la Défense, même s'il est censé superviser ce ministère. M. ...

Travailleurs de 60 ans et plus: le CPQ lance son projet, avec l'aide de Québec

Le Conseil du patronat du Québec implante son projet visant à favoriser le maintien en emploi des travailleurs de 60 ans et plus, ou leur embauche, avec l'aide d'une subvention de près d'un million de dollars du ministère de l'Emploi. Au cours d'une conférence de presse, lundi à Montréal, la ministre de l'Emploi, Kateri Champagne Jourdain, a ...

Canada: un projet de loi contre les méfaits en ligne devrait être déposé lundi

Le gouvernement du Canada devrait déposer lundi un projet de loi contre les méfaits en ligne. Dans le passé, le gouvernement libéral a promis qu’il s'attaquerait à des problèmes sur le web tels que la mise en danger des enfants et le partage non consensuel d'images intimes. Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé la semaine dernière que ...