Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Par la Vérificatrice générale

Enquête sur l'achat de véhicules de luxe pour le service de police de Laval

durée 17h00
15 avril 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Gabrielle Denoncourt
email
Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

La proposition de Monsieur Achille Cifelli, chef par intérim d’Action Laval et conseiller municipal de Val-des-Arbres, demandant que la Vérificatrice générale fasse enquête sur l’achat des Mustangs Mach-E par le Service de Police de Laval (SPL) a été adoptée à l’unanimité.

Le Comité exécutif devra s’expliquer sur sa recommandation au Conseil municipal. Il ne sera plus possible au Maire de se cacher derrière son chef de police et lui faire porter le blâme. En effet, avant de faire une recommandation au Conseil municipal, les membres du Comité exécutif avaient le devoir de poser les bonnes questions.

« Le Maire met la faute sur le Chef du SPL, mais c'est lui, à titre de chef de l'exécutif, qui est responsable de l'argent des contribuables lavallois, », spécifiait le conseiller municipal de Val-des-Arbres, Monsieur Cifelli. « Les fonctionnaires avancent des projets, c’est le rôle du comité exécutif de contrôler ce qui peut et doit être fait. »

C’est pour cette raison que le Comité exécutif a accès à des informations privilégiées. Le Comité exécutif ne peut s’en remettre aveuglément aux fonctionnaires, il est imputable de ses décisions et recommandations. L’imputabilité est d’ailleurs une valeur fondamentale d’Action Laval.

« Nous commençons à mieux comprendre pourquoi le Maire a perdu le contrôle sur les finances de la ville, il ne semble pas poser de questions. Nous espérons que la Vérificatrice générale ira au fond de ce dossier et regardera du côté des informations dont disposait le Comité exécutif de faire sa recommandation, » a déclaré Monsieur Cifelli. 

Lors de la dernière campagne électorale, Action Laval a insisté sur le rôle des élus. Les différents partis qui ont pris le pouvoir à Laval n’ont jamais été en mesure de permettre aux élus de pleinement remplir leur rôle. L’imputabilité et l’équilibre des décisions sont les guides qui encadrent les décisions des élus d’Action Laval.

Action Laval est la principale opposition à la Ville de Laval, composé de cinq élus : Aglaia Revelakis (Chomedey), Achille Cifelli (Chef par intérim, Val-des-Arbres), David De Cotis (Saint-Bruno), Isabelle Piché (Saint-François) et Paolo Galati (Saint-Vincent-de-Paul). Action Laval entend avoir un œil attentif sur les finances de la Ville afin d’améliorer la transparence des décisions, ainsi que l’imputabilité des décideurs, tout en assurant la reddition de compte de l’administration. L’intérêt supérieur des citoyens est au cœur de la démarche des conseillers municipaux d’Action Laval.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


21 mai 2024

Action Laval veut que le maire contrôle ses dépenses

Le conseiller municipal du district Saint-Bruno,  David De Cotis, en compagnie du chef intérimaire d’Action Laval et conseiller municipal du district Val-des-Arbres,  Achille Cifelli, réagissaient aux arguments du Maire pour voter contre la proposition de geler les taxes pour le budget 2025 dans la Ville de Laval. Considérant que plutôt que de ...

14 mai 2024

Rapport financier 2023 : Parti Laval demande au maire de rectifier le tir

Notre média reproduit intégralement le communiqué du parti de l'opposition au conseil municipal, Parti Laval.  Au lendemain de la publication du rapport du maire de Laval concernant le Rapport financier annuel 2023, les représentants de Parti Laval, Claude Larochelle et Louise Lortie, décrient le manque de transparence de l’administration Boyer. ...

13 mai 2024

Action Laval considère que le maire s'oppose à plus de transparence

Notre média reproduit intégralement le communiqué du parti de l'opposition au conseil municipal, Action Laval.  En réponse à la proposition de mettre sur pied un Comité de Finances publiques du conseiller municipal du district Saint-Bruno pour Action Laval, David De Cotis, le Maire s’y est radicalement opposé, préférant réserver ce droit au ...