Publicité

22 mars 2013 - 21:45

L’Aviron : une nouvelle ressource pour les itinérants

Par Claude-André Mayrand

LAVAL - 

La maison d’hébergement L’Aviron, qui est venue en aide à 264 personnes en difficultés depuis son ouverture il y a un peu plus d’un an, a été inaugurée officiellement le vendredi 22 mars.

Mise sur pied pour combattre l’itinérance, L’Aviron compte 30 unités dans son édifice situé au 1015 du boulevard des Laurentides, dans le quartier Pont-Viau, un des plus pauvres de l’Île Jésus.

Bien quelle ne soit pas encore chiffrée dans les statistiques, l’itinérance gagne en importance sur le territoire lavallois. «Ce qui est important de noter, c’est qu’elle provient de partout, de tous les milieux et qu’elle n’est pas reliée au profil de la pauvreté, explique Carol Pagé, présidente du conseil d’administration de L’Aviron. Nous souhaitons offrir un toit à ceux qui en ont besoin, mais aussi des ressources pour les accompagner vers la réinsertion sociale.»

En un an, 264 personnes ont pu bénéficier des services de L’Aviron. Du nombre, 70 % étaient des hommes. Les résidents de L’Aviron ont entre 45 et 65 ans, et ils y sont pour une durée moyenne de 7 à 11 jours.

«C’est une seconde étude sur l’itinérance à Laval parue en 2007 qui a lancé l’idée d’un centre d’hébergement, poursuit Mme Pagé. L’Aviron est le fruit de cinq années d’efforts de tous nos partenaires et nous en sommes bien fiers.»

Important pour le gouvernement

Le gouvernement du Québec et les partenaires du milieu ont investi près de 4.8 M$ pour la réalisation de ce projet. De ce montant, une somme de 1.9 M$ provient du programme AccèsLogis Québec de la Société d’habitation du Québec (SHQ).

«C’était une promesse électorale de notre gouvernement de fournir davantage de logements sociaux et d’aide à la pauvreté et à l’exclusion sociale, précise le député Léo Bureau-Blouin, qui représentait le ministre responsable de la SHQ, Sylvain Gaudreault, lors de l’inauguration du centre situé dans sa circonscription de Laval-des-Rapides. 

Ce centre d’hébergement est une ressource permanente qui va grandement aider la population lavalloise, en particulier celle de Laval-des-Rapides, qui a un revenu disponible inférieur à 11% de la moyenne nationale.»

Parmi les autres partenaires du projet figurent la Ville de Laval, par l’entremise du fonds du logement social de la Communauté métropolitaine de Montréal, Ressources humaines et Développement des compétences Canada et Rénovation Québec de la SHQ.

L’Aviron comprend 12 chambres de court séjour servant à accueillir des visiteurs en situation de crise, six studios supervisés pour des séjours d’un an et 12 logements abordables.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.