Publicité

25 mars 2013 - 19:04 | Mis à jour : 20:08

Le tramway aérien mis sur la glace

Par Ghislain Plourde

LAVAL - 

En raison du changement de site du complexe multifonctionnel culturel et sportif de Laval, la Société de transport de Laval (STL) reporte son projet de tramway aérien.

Annoncée en novembre 2011, l’étude de faisabilité conclut que le tramway aérien ne devient plus prioritaire étant donné que la future Place Bell est déménagée à deux pas de la station de métro Montmorency.

«Le rapport nous montre qu’on ne peut pas ignorer ce projet-là (tramway aérien). L’analyse montre qu’il y a des défis techniques, qu’on peut surmonter, et que sur le plan économique, c’est financièrement rentable, mais pas dans les conditions actuelles», a indiqué le directeur général de la STL, Guy Picard, à l’animateur Marius Brisson à l’émission Mise à jour de la Télévision régionale de Laval (TVRL).

La STL croit que ce service de transport collectif deviendra un incontournable lorsque le centre-ville sera développé à son plein potentiel. «L’étude nous dit que ce sera profitable quand le nombre d’usagers sera en croissance», a ajouté le DG de la STL durant l’entrevue.

Le projet initial incluait une liaison entre la station de métro Montmorency et le quartier de l’Agora, délimité par les boulevards Daniel-Johnson, Chomedey, Notre-Dame et St-Martin. Les autorités avaient privilégié le tramway aérien pour une raison de coût; l’établissement d’un kilomètre de ligne étant estimé à 30 M$ comparativement à 200 M$ pour la même distance de métro. Le projet dans son ensemble aurait coûté 90 M$.

Un réseau de bus à haut niveau de service

Maximiser l’efficacité de son service est prioritaire pour la STL. À cet effet, le transporteur compte mettre en place un réseau de bus à haut niveau de service (BHNS).

Le BHNS est un autobus qui fait des arrêts moins fréquents et dont la perception des titres se fait avant l’embarquement des usagers.

Une étude de faisabilité sera effectuée prochainement sur l’artère Le Corbusier. Si celle-ci s’avère concluante, le BHNS pourrait s’étendre ailleurs sur les boulevards Curé-Labelle, de la Concorde, Notre-Dame et des Laurentides.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.