Publicité

23 juillet 2014 - 12:37

Québecor va gérer les abribus de la STL

Par Ghislain Plourde

LAVAL - 

La Société de transport de Laval (STL) confie la gestion et l’exploitation publicitaire de son réseau d’abribus à Québecor pour les 20 prochaines années.

L’entente, qui prendra effet le 1er août prochain, précise que la filiale Québecor Média Affichage sera responsable de 101 abribus sur le territoire. À terme, ce nombre sera porté à près de 300.

De plus, le gestionnaire ajoutera, au cours des prochaines années, cinq abribus numériques interactifs comprenant des écrans de 84 pouces à reconnaissance gestuelle.

Les usagers pourront ainsi consulter les horaires en temps réel et les plans détaillés de l'ensemble du réseau de transport en commun de Laval.

«La Société de transport de Laval se réjouit de cette entente qui lui permettra de bonifier son parc d'abribus et de maximiser ses revenus autonomes provenant des espaces publicitaires des abribus. Québecor nous donnera un soutien pour améliorer l'expérience client par, entre autres, l'ajout d'abribus, et cela cadre exactement avec notre recherche d'amélioration de la qualité de la vie des Lavallois», a mentionné le président du conseil d'administration de la STL, David De Cotis.

«Nous sommes très heureux de ce contrat d'affaires avec la STL. En plus d'être gestionnaire du réseau d'abribus montréalais, voilà maintenant que nous serons en mesure de proposer à nos clients une offre d'affichage élargie. Autant les commerçants nationaux que locaux pourront bénéficier de cette solution publicitaire efficace qui favorise une proximité avec les consommateurs », a souligné le vice-président de Québecor Média Affichage, Claude Foisy.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.