Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 octobre 2017 - 13:57

Recherche généalogique : par où et comment commencer ?

Article commandité

Depuis tout petit, vous entendez parler de tel ancêtre. L’information a été transmise oralement, sans doute déformée, amplifiée, voire fausse. Vos enfants commencent eux aussi à poser des questions sur leurs origines, et vous avez envie de leur apporter des bribes de réponses piochées dans le passé. La généalogie devrait vous permettre de combler une partie de l’inconnu.

Mais la tâche est ardue et longue, un novice peut vite y perdre sa motivation et se noyer dans cet océan d’informations. Découvrons ensemble comment lancer le navire.

Êtes-vous fait pour la généalogie ?

Introspection de départ, sous peine que cette expérience devienne vite fastidieuse.

Faire des recherches de généalogie demande du temps, de l’énergie, de la patience et beaucoup de persévérance. Parfois, vous avancerez rapidement et facilement, souvent vous buterez durant des semaines.

Cela demande aussi une organisation sans faille pour pouvoir classer l’information, la retrouver, lui donner sens.

Vos proches et vos souvenirs

Commencez par fouiller vos greniers, vos armoires et la mémoire de vos aînés. Visitez les tombeaux de famille.

Il y a chez vous, et dans votre entourage, beaucoup plus d’informations disponibles que vous ne l’imaginiez.

Notez tout, dates, noms, lieux de naissance, de mariage, de décès, profession, même la religion, et gardez tous les documents trouvés, y compris les photos de famille. Inventoriez précisément, vous y reviendrez ultérieurement.

Comprendre les règles

Vous devez vous familiariser avec le monde de la généalogie, son vocabulaire, ses abréviations, les conventions d’annotation, les écritures anciennes, l’histoire des différents types d’actes. Cela vous fera gagner beaucoup de temps pour la suite.

Vous trouverez de nombreux tutoriels sur internet, qui donnent quelques conseils de base, en complément de cet article qui ne peut être exhaustif.

Choisir les bons outils

L’outil de base du généalogiste est avant tout un papier et un crayon, mais si vous voulez pouvoir organiser l’information et remonter loin dans le temps, il faudra rapidement vous tourner vers un logiciel informatique.

Réussir votre premier test

Le risque d’abandon est important au départ, quand la tâche vous semble insurmontable. Choisissez de creuser une branche « facile », proche géographiquement, sur laquelle vous avez déjà pléthore d’informations, cela vous permettra d’apprendre en engrangeant de petits succès.

Définir clairement vos objectifs

Clarifier assez vite vos intentions, car votre méthodologie et les outils utiles seront différents selon que vous souhaitez remonter le plus loin possible dans votre chronologie familiale ou si vous préférez en apprendre le plus possible sur quelques ancêtres en particulier.

Connaitre les bons indices

Les lieux

Vous trouverez des bibliothèques municipales ou publiques ou des centres des archives nationales qui conservent beaucoup d’informations. Des bases de données sont accessibles gratuitement sur internet.

Les actes

Il vous faudra accéder à une multitude d'archives des naissances au Québec pour retracer votre généalogie.

Les actes de naissance vous permettront de préciser des informations glanées dans les actes de mariage ou de décès.

Les actes de mariage, surtout ceux du 19ème et 20ème siècle, sont très intéressants car les témoins étaient souvent des gens de la famille et vous y trouverez une mine de renseignements.

Structurer et documenter

Très vite, vous vous retrouverez avec une montagne d’informations qu’il faut structurer en tableaux généalogiques et fiches de famille. Numéroter les ancêtres peut aussi être une manière simple de vous y retrouver facilement.

Documentez chacune de vos découvertes, notez les citations en l’état, gardez des preuves. Quand c’est le cas, indiquez que votre conclusion est une simple déduction ou supposition, afin qu’avec le temps, elle ne devienne pas un fait incontestable et vous induise en erreur pour la suite.

Vous êtes fin prêts pour démarrer ce grand voyage dans le temps avec ces belles découvertes et ces déceptions aussi parfois ; Ce qui est sûr, c’est qu’on ne ressort jamais pauvre d’un périple comme celui-là. Le seul risque est que la passion vous gagne et que vous y passiez des heures !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Laval se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Laval collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.